Le parc du compromis

par Sophie Thiébaut, conseillère d’arrondissement

District de Saint-Henri, la Petite-Bourgogne, Griffintown, Pointe-Saint-Charles


Mardi le 5 octobre 2010, en accueil du Conseil d’arrondissement, l’ensemble des éluEs du Sud-Ouest s’enlignaient derrière le Maire Benoît Dorais dans l’annonce de l’achat d’environ 30% de l’espace de l’ancienne usine de chandelles Séracon, au bord du Canal de Lachine. Cette acquisition sera possible grâce à une taxe d’Arrondissement spéciale sur 4 ans, annonce qui n’est jamais très populaire auprès des citoyens contribuables. De plus, il est probable de penser que l’ampleur des débats autour de l’utilisation de ce terrain a pu collaborer à faire flamber la valeur du site.

 

Au-delà de l’espace parc, le reste de cette zone (la plus éloignée de la passerelle du marché Atwater), bien que négocié dans le cadre d’un projet particulier d’urbanisme et donc soumis à une séance publique pourrait permettre la construction de logements sur une hauteur pouvant aller jusqu’à 6 étages.

 

Alors, pourquoi en tant que l’une des voix de l’opposition me suis-je enlignée derrière le Maire Dorais ?

 

Dans les discussions qui ont précédées l’annonce unanime, je m’inquiétais, au-delà d’une solution proposée pour le cas Séracon, des orientations mises de l’avant par l’équipe du Maire majoritaire dans le type de développement qui serait autorisé aux abords du Canal pendant la suite du mandat. Or, Benoît Dorais s’est engagé à conserver l’usage industriel au détriment du résidentiel tout le long du Canal du côté Pointe-Saint-Charles.

 

D’autre part, interrogé sur les orientations en terme de parcs, le Maire du Sud-Ouest a annoncé la volonté de réaménager le square St Patrick (coin Wellington) ainsi que de conserver et développer l’emprise de la rue Island comme une entrée-parc au Canal.

 

Par ailleurs, et en lien avec les suites du développement de Griffintown, les négociations à venir insisteront sur l’acquisition d’espaces de parcs conséquents. Les éluEs de la majorité ont également clairement énoncés la volonté de tenter de rouvrir le cadre règlementaire « PPU Peel-Wellington ».

 

C’est la première fois que le Maire et son équipe sont aussi clairs sur des orientations de développement pour l’Arrondissement et celles-ci me conviennent.

 

Enfin, l’avenir de nos quartiers continuera à court et moyen termes à être aux prises avec des enjeux importants (Turcot, les conséquences du tracé de la future navette aéroportuaire, les budgets de l’Arrondissement à être reconsidéré etc…)

 

Je crois sincèrement que pour se faire, le Sud-Ouest a besoin de représentantEs locaux capables de communiquer, de faire des compromis dans certains dossiers pour mieux faire front commun dans d’autres…

 


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :