Notre Suroît dans le Sud-Ouest?

Plus de trois cent citoyens ont assisté à la rencontre du 31 janvier dernier lors de l’assemblée d’information sur l’échangeur Turcot au centre Saint-Zotique dans Saint-Henri. Plus d’une soixantaine d’entre eux ont fait entendre leur voix. Des représentants du Ministère des transports du Québec (MTQ) ont tenté de rassurer les citoyens du Sud-Ouest qui vont subir l’impact du chantier en plus des effets sur la santé de cette autoroute qui continuera d’enclaver nos quartiers. Aucun élus des ministères concernés et député du Gouvernement du Québec ont osé se présenter à cette rencontre. Les citoyens ont donc dû adresser leurs doléances à des fonctionnaires du MTQ. Il faut rappeler que ce projet de 3 milliards de dollars a pour unique objectif de remplacer la structure actuelle sans aucunement réduire le volume de voitures et camions qui y circulent, De plus, l’élargissement de cette autoroute par l’ajout de voies d’accotement aura un impact certain dans nos milieux de vie. C’est aussi des cris du cœur qui ont été lancé notamment par les résidents du 780 St-Rémi qui seront expropriés de leur logis. Les citoyens se sont exprimé et ont démontré avec éloquence les failles de ce vaste chantier en plus d’offrir des solutions novatrices car un « autre Turcot est toujours possible ».

Publicités

NUIT BLANCHE À GRIFFINTOWN

Par une belle nuit de pleine lune, samedi le 27 février j’ai découvert (tout comme de nombreux Montréalais) un trésor caché du Sud-Ouest : Griffintown. C’est un quartier qui est pratiquement disparu de nos cartes et de la mémoire des Montréalais et pourtant ce quartier riche en histoire et en patrimoine regorge de lieux qui ont contribué à l’essor de notre ville. C’est dans la controverse soulevé notamment par le projet Devimco et plus récemment le corridor Dalhousie et le projet Bonaventure que ce quartier a été mis sur la sellette. Des citoyens se sont regroupés pour faire connaître les richesses de ce quartier et qui menacent d’être anéantis par le type de projets présentés.

En cette belle nuit blanche l’édifice de la New City Gas s’est éclairé d’une tout autre lumière… celle de l’inspiration artistique et poétique. Il faut savoir que cet édifice, construit en 1861, contenait les citernes de gaz qui ont contribué à éclairer la ville de Montréal au milieu du 19e siècle. C’est une atmosphère branchée que des artistes de la région ont répondu à l’appel en présentant leurs œuvres. Ce magnifique édifice aux larges poutres, aux murs de pierre et à la charpente imposante servait pour l’occasion d’écrin aux superbes toiles, photos, sculptures et installations multimédias où le regard ne suffisait plus pour s’imprégner de tout ce qui s’y trouvait. Performances musicales, poétiques et artistiques fournissaient l’énergie pour passer une nuit blanche électrisante. Des conférenciers animés de l’amour pour l’histoire et les gens de ce quartier ont participé à cet événement.

Je souhaite sincèrement que tout comme le New City Gas a éclairé les Montréalais de l’époque victorienne,que les participants de cette nuit blanche à Griffintown puissent éclairer les instances municipales sur l’importance de la participation des citoyens dans l’élaboration de projets de quartier rassembleurs et respectueux des gens qui y habitent, du patrimoine et de l’histoire.

Hélène LeBlanc, coordonnatrice du ALA Sud-Ouest

Le conseil général de Projet Montréal: Un grand succès

Projet Montréal est bien vivant” Voici ce qu’a déclaré Richard Bergeron lors du conseil général de Projet Montréal qui se tenait au Centre George-Vanier , dans le Sud-Ouest samedi dernier. En effet, plus de soixante dix délégués représentants des associations locales de Projet Montréal se sont réunis pour faire le bilan de 2009 et amorcer 2010. La directrice générale, Madame Carole Dupuis, a présenté l’équipe qui formera la permanence de Projet Montréal et dont les bureaux sont situés à Saint-Henri. Cette équipe soutiendra tous les membres de Projet Montréal, notamment les associations locales dans la réalisation du plan d’action 2010 du parti. Ce fut l’occasion de faire le bilan de la dernière campagne électorale qui a fait élire 14 candidats dont la conseillère d’arrondissement, Sophie Thiébaut, dans le district Saint-Henri, Petite Bourgogne et Pointe-Saint-Charles.
Mme Magda Pompéanu, présidente de Projet Montréal, a souligné le travail extraordinaire de tous les bénévoles et de la poignée de gens qui ont été embauchés et qui ont travaillé d’arrache-pied lors de la campagne. Les délégués en ont également profité pour poser les jalons en vue des prochaines élections municipales ou les élections partielles qui pourraient survenir entretemps. Toute l’équipe de Projet Montréal, des élus aux membres vont continuer à travailler au sein des comités locaux pour mettre de l’avant les objectifs de Projet Montréal : une ville plus verte, à l’écoute des préoccupations de ses citoyens, une ville du 21e siècle par des façons de se déplacer d’avenir.

Hélène Leblanc

, coordonnatrice, ALA du grand Sud-Ouest helene.leblanc2@mail.mcgill.ca

Voir tous les détails http://www.projetmontreal.org/communique/1005

Gregory Abel membre ALA Sud-Ouest au Conseil Général de Projet Montréal

Hélène Leblanc et Magda Popéanu

Sophie Thiébaut et sa fille.

Richard Bergeron au Conseil Général de Projet Montréal

Notre nouvel éxécutif du ALA Sud-Ouest, élu samedi le 13 février 2010

M. Richard Bergeron, chef de Projet Montréal entouré, de gauche à droite, des membres du comité local : M. Mudi Kabeya, Pointe Saint-Charles, Mme Béatriz Guarin, Lasalle, M. Dominique Matte, Lasalle, Mme Hélène LeBlanc, Saint-Henri, Mme Sophie Thiébaut, conseillère d’arrondissement Projet Montréal et sa fille, M. Gregory Abel, Ville Émard, M. John Burcombe, Saint-Henri et M. Marc-André Valiquette, Griffintown, absent de la photo M. John Symon, Lachine.

COMMUNIQUÉ

Montréal, le lundi 15 février 2009 – Richard Bergeron, chef de Projet Montréal, s’est adressé aux membres de sa formation politique, samedi dernier, lors de la première assemblée de l’association locale du parti à la salle de l’âge d’or du Centre Saint-Henri. Il s’est dit enthousiasmé par l’organisation au niveau local et par la performance de Projet Montréal sur la scène municipale. Il a de plus souligné le fait que les élus de Projet Montréal continuent de démontrer que l’on peut faire de la politique autrement. Sophie Thiébaut, élue de Projet Montréal et conseillère de l’arrondissement,  a partagé son expérience au sein du conseil et présenté ce qu’elle considère comme étant les  grands enjeux pour le Sud-ouest et les défis intéressants à relever en 2010.

Lors de cette première assemblée, les membres de l’association locale de Projet Montréal dans le Sud-ouest, qui inclura aussi Lachine et Lasalle, ont élu leur premier comité local qui va s’affairer à mettre en œuvre, de concert avec les membres, le plan d’action pour 2010. Les membres ont réitéré leur appui à leur élue et veulent également continuer à participer activement à la vie de leur quartier.

Les participants ont par la suite été  invités à visiter les locaux de Projet Montréal, situés au 4000, rue Notre-Dame Ouest. Samedi prochain se tiendra au Centre George Vanier, à Saint-Henri, le Conseil général de Projet Montréal.

« On peut dire que Projet Montréal a le vent dans les voiles et a choisi le Sud-ouest comme port d’attache pour continuer à voir la ville autrement, une ville qui correspond aux aspirations de ses citoyens », a par ailleurs commenté Mme Thiébaut.

Hélène LeBlanc, Coordonnatrice de l’association locale de l’arrondissement du Sud-Ouest Projet Montréal 514 931-1554

Mot de bienvenue de Sophie Thiébaut, élue de Projet Montréal dans l’arrondissement du Sud-Ouest, samedi le 13 février 2010

Bonjour à toutes, tous, membres du Grand Sud-Ouest,

La fondation de l’Association Locale d’Arrondissement (ALA) du grand Sud-Ouest aujourd’hui est un grand jour. Cette incorporation démontre la maturité de notre organisation et notre dynamisme : nous sommes un vrai parti fait de militants, de citoyens engagés et nous croyons en un Projet pour notre Ville. C’est avec joie aussi que nous accueillons les membres de Lasalle et Lachine pour former cette ALA du Grand Sud-Ouest.

Notre développement est important en quelques mois puisque nous avons pu organiser une campagne locale d’envergue comme les deux autres partis. Nous avons développé des outils comme les tribunes populaires ou le blogue. Nous avons fait élire un représentant (moi-même, comme conseillère d’arrondissement du district de Saint-Henri, La Petite Bourgogne, Pointe-Saint-Charles). Il ne fait pas de doute dans mon esprit que Projet Montréal Sud-Ouest ne peut que prendre encore plus d’essor avec les nombreux enjeux de l’arrondissement qui touchent directement des forces de Projet Montréal comme la réfection des autoroutes (Turcot, Bonaventure), le développement des derniers grands espaces aux portes du Centre Ville (les terrains du CN, Griffintown) ou celui du Canal de Lachine…)

Projet Montréal avait donc un seul élu en 2005, Richard Bergeron. Nous en avons maintenant 14 ! Un premier pas a été fait dans le Sud-Ouest. Le local du parti finit ses rénovations actuellement sur Notre Dame, cela va également nous souffler dans le dos. L’ALA du grand Sud-Ouest est fondée ce jour.

Let’s go… on continue !

Sophie Thiébaut Conseillère d’arrondissement « Projet Montréal »                District Saint-Henri/Petite-Bourgogne/Pointe-Saint-Charles- Arrondissement du Sud-Ouest

Projet Montréal, pour un apaisement de la circulation

Par Hélène Leblanc, candidate Projet Montréal Sud-Ouest

“ 1367 piétons ont été frappés l’an dernier dans les rues de Montréal” “Traversez au bon endroit au bon moment » Vous avez sans doute remarqué ces affiches aux slogans alarmants sur les dangers qui guettent le piéton à Montréal. Ce qu’on a oublié de mentionner c’est que le piéton est heurté par un véhicule en mouvement et qu’à Montréal le nombre d’automobiles est en constante croissance augmentant le risque de collision. C’est entre autre ce qu’on apprenait lors du Forum citoyen sur l’apaisement de la circulation organisé par la Coalition pour l’Apaisement et la Réduction de la Circulation chapeautée par le Conseil Régional de l’Environnement de Montréal, le 7 octobre dernier.Apaisement de la circulation Patrick Morency, de la Direction de la Santé Publique, nous a démontré, cartes à l’appui, que le problème n’est pas localisé à certaines intersections mais est diffus sur l’ensemble du territoire. Les quartiers pauvres écopent le plus. Pourquoi? Parce qu’il y a plus de circulation, plus de grandes artères et moins d’aménagements pour apaiser la circulation dans ces quartiers. Les structures de contournement (bac à fleur, ou autres) un élargissement des trottoirs avec avancée sont de réels obstacles à la vitesse ce que les panneaux indicateurs ne réussissent malheureusement pas à faire. Jeudi le 15 octobre, à l’initiative de citoyens de Saint-Henri réunis au sein du CARRS (Comité d’Action des Riverains de la Rue Saint-antoine), de nombreux candidats aux prochaines élections municipales du 1er novembre se sont engagés à trouver des solutions aux problèmes de sécurité (notamment les jeunes sortant de l’école Ludger Duvernay) marchant sur la rue Saint-Antoine dans Saint-Henri. Les candidates de Projet Montréal Sud-Ouest présentes, Sophie Thiébaut et Hélène LeBlanc ont signé des engagements pour mettre en œuvre, si élues, les mesures proposées par le CARRS. « Projet Montréal recommande également l’élaboration d’un Plan Local de Déplacement urbain dont l’analyse des besoins devra être réalisé avec l’ensemble des partenaires dont les citoyenNEs. Aussi, une initiative comme celle des citoyens du CARRS est des plus pertinente et doit être répétée dans d’autres endroits de l’arrondissement ». L’équipe du Sud-ouest de Projet Montréal s’engage également à mettre en place des mesures d’apaisement de la circulation et des mesures significatives d’atténuation de la pollution automobile sur l’ensemble de l’arrondissement. Une marche exploratoire sur la sécurité, l’apaisement de la circulation et le transport actif aura lieu le mardi 27 octobre à 17 h 30 départ du Centre culturel George-Vanier au 2450 rue Workman (Métro Lionel Groulx) La priorité aux piétons c’est maintenant! Parce qu’une réduction de la circulation c’est possible!

Première édition du Festival africain de Pointe Saint-Charles pour réchauffer une soirée d’automne

Par Hélène Leblanc, candidate Projet Montréal Sud-Ouest

Le Parc Saint-Gabriel s’est transporté en Afrique lors de la 1ère édition du Festival africain de Pointe Saint-Charles. M. Mudi Wa Mbuji Kabeya, candidat de Projet Montréal à la mairie de l’arrondissement du Sud-ouest et organisateur de cet événement était heureux d’accueillir des membres de son équipe : Steeve Lemay, Sophie Thiébault et Hélène LeBlanc. Un public de tout âge et de toute origine est venu entendre deux excellents groupes de musiciens. Une troupe de danseurs talentueux ont réchauffé les spectateurs en les faisant bouger. Un griot, raconteur, poète et philosophe nous a fait voyager jusque sous le baobab africain pour nous rappeler que l’expérience humaine est universelle et transcende les frontières. Une bouffe succulente a été servie, avec le sourire, par des bénévoles. Le repas comprenait plantain, riz, poisson et poulet épicée à souhait. Cette première édition du festival africain a fait la preuve que nos espaces verts offrent un cadre exceptionnel pour les manifestations culturelles de ce genre. L’équipe de Projet Montréal du Sud-ouest et les citoyens qui ont participé aux tribunes populaires souhaitent ainsi voir s’animer les parcs et les espaces verts de nos quartiers plus souvent.

Festival Africain Griot

La magie des petits marchés

Par Hélène Leblanc, candidate Projet Montréal Sud-Ouest

Tôt le matin, les étals se remplissent de couleurs, des tomates bien rouges, aux aubergines toutes mauves, des choux, des carottes et j’en passe. Cette magie s’est opérée samedi matin près de l’Église Saint-Paul à Côte Saint-Paul. Comme ailleurs dans le Sud Ouest de petits marchés ont surgit pour le plus grand bonheur des résidents. L’habitude n’est peut-être pas encore ancrée dans nos mœurs mais en peu de temps il s’est établi une clientèle régulière qui ne vient pas seulement faire des provisions mais aussi se voisiner, prendre des nouvelles ou tout simplement se dire bonjour. Nous constatons dans notre arrondissement que certains secteurs sont moins bien desservis en offre de denrées alimentaires fraîches, locales et abordables. Ce n’est que le point de départ vers une alimentation saine. La Maison d’Entraide Saint-Paul Émard offre des services de cuisines collectives qui permettent d’apprendre à cuisiner ensemble. Un magnifique jardin communautaire a jailli près de l’église et est entretenu par un groupe de joyeux agriculteurs urbains. Nous pouvons ainsi retrouver les petits bonheurs du jardinage et la satisfaction d’un repas préparé à partir d’ingrédients de base. Tel que le suggérait M. Philippe Mollé dans le Devoir pourquoi ne pas adopter la méthode européenne où chaque quartier aurait son jour de marché. Il va plus loin en suggérant que cela pourrait être un bel enjeu de campagne électorale municipale. Entretemps, la responsable du Marché Saint-Paul espère bien que ce petit marché puisse continuer à l’année longue et aussi accroître sa visibilité auprès des gens du quartier. Le prochain et dernier Marché Saint-Paul de la saison aura lieu le 3 octobre prochain au 1690 avenue de l’Église, alors, à votre tour, venez goûter à la magie des petits marchés