POUR EN FINIR AVEC LE « DÉVELOPPEMENT ANARCHIQUE » DE GRIFFINTOWN

Montréal, le mardi 2 avril 2013 – L’OCPM, dans son deuxième rapport sur Griffintown déposé aujourd’hui, recommande l’adoption du programme particulier d’urbanisme (PPU) dans la mesure où il exprime une volonté claire de marquer la fin du développement anarchique de Griffintown. L’OCPM donne raison à Projet Montréal en affirmant que griffintown mémoire

Tel qu’affirmé à la page 79 du rapport déposé aujourd’hui par l’OCPM, « la commission recommande à la Ville et l’arrondissement de raffiner leurs instruments d’urbanismes pour éviter les dérogations systématiques et permettre d’atteindre l’objectif proposé au PPU de faire de Griffintown un environnement familial ».

Absence de mesures solides pour transport collectif et l’accueil des familles

Comme l’avait noté Projet Montréal dès le dépôt du PPU, l’absence d’orientations en transport collectif et ainsi que des mesures spécifiques pour favoriser l’accueil de nouvelles familles fait toujours défaut. Afin de palier à ces manquements, l’OCPM « recommande à la Ville de concevoir très rapidement le plan de gestion des déplacements que le projet de PPU évoque » (p.69) et « que les logements dits « abordables » en vertu de la Stratégie d’inclusion comportent une forte proportion de logements familiaux, et (…) soient effectivement attribués à des familles qui viendront vivre dans Griffintown » (p.78). « On nous affirme baser le développement du secteur Griffintown sur la rétention des familles à Montréal. Cette vision de l’avenir de ce quartier doit inclure les gens qui y habitent et y habiteront afin que tous y trouvent leur compte », a ajouté Sophie Thiébaut, conseillère d’arrondissement dans le Sud-Ouest.

Il est à noter aussi que l’OCPM reprend la demande historique de Projet Montréal pour une école, et convient que la ville devrait y voir de façon prioritaire. Elle recommande à la Ville de s’assoir très rapidement avec les institutions de l’éducation notamment, « dans le but de cerner les besoins d’espaces nécessaires à la mise en place d’équipements dans Griffintown ». Rappelons que cette demande a été évoquée la première fois par Richard Bergeron lors des consultations sur le PPU Peel-Wellington qu’avait organisé l’arrondissement du Sud-Ouest en 2008. Projet Montréal a également proposé une motion au Conseil du 17 septembre 2010, qui a été défendu par Émilie Thuillier, maintenant vice-présidente du comité exécutif, responsable du développement social et communautaire, de la famille et des aînés, de la condition féminine et de la jeunesse. Cette motion a malheureusement été défaite par Union Montréal et Vision Montréal.

Protection des lieux de création : le Plateau-Mont-Royal montre l’exemple

Afin de protéger et maintenir la présence des créateurs culturels dans Griffintown, l’OCPM recommande à l’arrondissement du Sud-Ouest de suivre l’exemple du Plateau-Mont-Royal qui a agi pour préserver 212 000 pieds carrés d’espace pour les créateurs dans le secteur Saint-Viateur-Est. Après avoir procédé à un recensement des ateliers d’artiste, la commission recommande à la Ville de « protéger les usages dans certains de ces lieux, notamment par voie règlementaire, en s’inspirant de l’expérience vécue dans l’ouest du Plateau‐Mont‐Royal pour assurer durablement la présence des créateurs dans Griffintown ».

« Dans Saint-Viateur Est, nous faisons face aux mêmes défis reliés à la spéculation immobilière liée aux secteurs en redéveloppement, comme Griffintown. Le redéveloppement et la revitalisation d’un territoire ne doivent pas se faire au détriment des citoyens qui y sont déjà bien implantés. Avec Saint-Viateur Est, l’administration du Plateau-Mont-Royal a créé un précédent en matière d’aménagement et d’urbanisme en exerçant un contrôle sur les effets pervers de la spéculation. Nous sommes tout aussi convaincus que l’OCPM que l’utilisation novatrice des outils réglementaires mis à notre disposition que notre équipe du Plateau-Mont-Royal a osé utiliser doit inspirer les autorités dans la planification future de Griffintown », a conclu Richard Bergeron.

Pour consulter les différents documents de Projet Montréal concernant Griffintown :

Communiqué – La protection des ateliers d’artistes: la raison du choix de Framestore en faveur du Plateau-Mont-Royal

Mémoire de Projet Montréal / étape 2 de la consultation sur Griffintown (décembre 2012)

Mémoire de Projet Montréal / étape 1 de la consultation sur Griffintown (février 2012)

Mémoire de Projet Montréal consultation sur le PPU Peel-Wellington (19 mars 2008)

Motion pour la fin du désert scolaire dans Griffintown présentée au Conseil de Ville du 17 septembre 2010

– 30 –

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :