Les citoyens réclament une planification pour les environs de la station Lionel-Groulx

Montréal, le 14 décembre 2012 – Projet Montréal souhaite que l’arrondissement du Sud-Ouest fasse un exercice de planification, en impliquant la population, avant de donner le feu vert aux projets à la pièce dans le secteur de la station Lionel-Groulx. Cette demande fait suite à la demande des citoyens de tenir un référendum pour le projet Archivex situé juste à côté de la station de métro Lionel-Groulx. « Il y a beaucoup de projets qui semblent se dessiner autour de la station Lionel-Groulx, dont cet édifice pour 2000 travailleurs. J’ai alerté les élus du conseil d’arrondissement sur la nécessité de procéder, le plus rapidement possible, à un véritable exercice de planification, comme le PPU Griffintown qui est en ce moment devant l’OCPM. Il est important que les citoyens puissent avoir leur mot à dire sur le développement de leur lieu de résidence. C’est la raison que j’ai invoquée en conseil d’arrondissement pour voter contre ce projet. Cela m’a également incité, par la suite, à écrire aux citoyens afin de les informer de l’outil démocratique à leur disposition, le référendum, et sa première phase qui est la tenue d’un registre », a affirmé Sophie Thiébaut, conseillère de Saint-Henri-Petite-Bourgogne-Pointe-Saint-Charles, district qui englobe le secteur des abords de la station Lionel-Groulx.

Au cœur des préoccupations de Projet Montréal, il y l’avenir du terrain gazonné de la station Lionel-Groulx, le long de la rue Saint-Jacques, qui n’est pas zoné parc. Cette bande de terrain, malgré le fait qu’elle appartienne à la Société de Transport de Montréal, pourrait éventuellement être développée. « Nos craintes sont à l’effet que le projet Archivex crée le précédent que tous les propriétaires riverains pourront invoquer pour développer les abords de la station sans se soucier d’un aménagement de qualité et, sans égard aux préoccupation citoyennes. Seul un exercice de planification intégré et transparent pourra nous assurer que le développement à venir se fera de façon ordonnée, et nous évitera d’être à la remorque d’un développement anarchique, comme c’est malheureusement le cas dans Griffintown », a ajouté Richard Bergeron, chef de Projet Montréal.

La venue hypothétique de 2000 travailleurs dans un secteur comme les abords de la station Lionel-Groulx est en soi souhaitable. Cependant, cela doit se faire en prenant en considération les heurts éventuels et les attentes de la population déjà installée dans le secteur. C’est pourquoi il est primordial de faire preuve de transparence dans ce genre de dossier et de consulter en amont les résidents par le moyen d’un plan particulier d’urbanisme. De plus, aucune garantie n’a été fournie par le promoteur sur d’éventuelles entreprises intéressées à s’installer à cet endroit. « Assisterons-nous à la construction d’une coquille vide? En tant que conseillère d’arrondissement du district dans lequel on projette de faire ce genre de développement, je me questionne et m’inquiète du manque de planification de ce secteur. Mon rôle premier, en tant qu’élue, est de m’assurer que les résidents de mon district soient entendus et consultés », a conclu Sophie Thiébaut.

Pour consulter la lettre envoyée par Sophie Thiébaut aux citoyens du secteur : http://projetmontreal.org/document/invitation-a-signer-le-registre-sur-le-projet-archivex/

– 30 –

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :