Les terrains du CN de Pointe-Saint-Charles : une victoire populaire.

Le Conseil municipal a enfin entériné le 22 octobre dernier les accords de développement pour les terrains du Canadien National de Pointe-Saint-Charles.

Ce projet de 33 hectares (équivalent à 20 terrains de football) a mobilisé les groupes communautaires du quartier réuni autour de la table Action Gardien ainsi que des centaines de citoyens du quartier depuis déjà 9 années.

En effet, quand la compagnie Alstom a fermé ses portes en 2003, le milieu a fait maintes demandes pour que les pouvoirs publics achètent ces espaces mais en 2005, ils furent cédés un gros 1$ au Groupe Mach dont le propriétaire est Vincent Chiara.

 

En mai 2007, une Opération Populaire d’Aménagement (débutée dès 2004) proposait, avant toute annonce de projet de la part du promoteur, une vision en continuité de la Pointe : des logements accessibles, des commerces et services de proximité, du transport collectif, des espaces verts, des emplois durables et même un accès au fleuve. En 2008, le milieu communautaire et citoyen demandait la mise en place de consultations publiques. L’arrondissement en fit à son tour la demande au comité exécutif qui mandata l’Office de Consultation Publique de Montréal.

 

La volonté exprimée par le milieu a toujours été de développer à partir d’un plan d’ensemble, à la lumière des besoins de la population déjà présente et en concertation avec celle-ci ainsi que de s’assurer d’un prolongement du quartier vers le sud dans le respect des caractéristiques de Pointe-Saint-Charles. Ce n’est pas toujours de rigueur dans l’arrondissement du Sud-Ouest depuis 10 ans. En effet, quand on observe le type de constructions majoritairement créés : Griffintown, les abords du Canal de Lachine, le Nordélec, ainsi que de nombreuses constructions à l’intérieur des quartiers, il s’agit bien souvent de développements qui ne répondent pas ou très peu aux besoins de la population locale déjà résidente.

 

Avec la signature de ces accords, la vision souhaitée en 2007 avec l’OPA n’est pas atteinte mais des gains importants ont été remporté :

–          25% de logements sociaux (40% était demandé à l’image du reste du quartier. La « norme » actuelle de la stratégie d’inclusion est de 15%) ;

–          la sauvegarde d’un parc (Congrégation) ;

–          l’accès des véhicules lourds par le sud (par la rue Marc Cantin) ;

–          prêt d’un demi-million  en mesures d’apaisement de la circulation à partir du sud de la rue Wellington ;

–          et bien sûr la cession du bâtiment numéro 7 à un Collectif d’organisations, le « 7 à Nous ». Cet immeuble entre la partie résidentielle et la zone d’emploi accueillera les seules activités collectives de l’ensemble du développement prévu et offrira des services de proximité, des espaces communautaires, des activités artistiques et culturelles etc…

–          1 million de dollars permettra également de rénover quelque peu cet ancien bâtiment riche d’histoire qui a pourtant été laissé à l’abandon un hiver de plus l’an passé alors que les accords finaux tardaient à être enfin validés à la Ville centre.

 

On peut reconnaître dans cet accomplissement la prise en considération par l’administration du Maire Benoît Dorais (éluEs et fonctionnaires) de la participation du milieu et un soutien constant face aux demandes de celui-ci.

De son côté, Projet Montréal par ma voix aura soutenu également le point de vue d’Action Gardien et du Collectif 7 à Nous. Ainsi, le dépôt d’un mémoire à l’OCPM en octobre 2009 demandait à l’arrondissement de prendre le leadership du comité de vigilance et d’y reconnaître des représentants du milieu dont Action Gardien. Il s’agissait de mettre en place un encadrement plus ferme pour protéger l’intérêt des citoyens. Depuis le début du mandat, j’ai pu aussi soutenir dans le cadre de prises de position locales la cession du bâtiment 7, sa protection, son projet communautaire et culturel.

Mais si le politique a fait sa part, la victoire n’en reste pas moins d’abord populaire. Par leur engagement, leur foi, leur capacité à se mobiliser pour un développement cohérent et respectueux des communautés résidentes, les groupes communautaires et les citoyens de Pointe-Saint-Charles nous offrent un exemple indiscutable de détermination et une nouvelle preuve de la force du collectif.

Que cette nouvelle expérience renforce l’intérêt et la considération de chacun pour la participation et l’expression des citoyens, que cette victoire sème des graines….

Bravo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :