Appel à la mobilisation contre les projets « à la pièce » Sonoco et Carpet Art déco :


L’ordre du jour du prochain Conseil d’arrondissement du Sud-Ouest de mardi le 6 mars prévoit la suite des résolutions en 2e validation (sur 3) de projets majoritairement résidentiels dans des zones actuellement d’emploi. On parle des sites de Carpet Art déco (2365 rue St Patrick au bord du canal de Lachine, point 40.03) et de la Sonoco (50 rue Des Seigneurs au coin de l’écluse St Gabriel, point 40.04), les 2 dans l’axe du canal de Lachine et de l’importante voie de circulation de St Patrick.

En pleine planification (déjà tardive) de Griffintown, le maire Benoît Dorais a tenté de justifier dans le journal La Voix populaire de cette semaine (page 4) la suite des validations de projets : « les seuls nouveaux projets qui pourront cheminer seront ceux conformes à la réglementation en vigueur ». Pourtant, ces 2 projets sont particuliers (et non de plein droits) et ils dérogent tous les deux à la réglementation au point même, pour celui de la Sonoco, d’aller demander au Conseil municipal de modifier le Plan d’urbanisme (point 40.05) pour permettre une surhauteur de 44m au bord du canal là où la règlementation locale ne prévoit que 12,5m (comme dans tout le secteur de Griffintown d’ailleurs…)

Pour ce qui est des orientations de développement des abords du canal de Lachine suite aux consultations de mai-juin 2010, celles-ci n’ont jamais été discutées nul part ni même validées par aucune instance. Et aucune planification d’ensemble ne vient mettre en perspectives les liens de circulation pourtant flagrants entre la rive sud du canal et le sud de Griffintown où des projets résidentiels pour 2500 logements et 2200 stationnements sont actuellement en cours d’étude en plus de ceux de Griffintown (lire sur le blogue Le Nordelec, un projet imposant qui témoigne de l’urgence d’une planification d’ensemble du nord de Pointe-Saint-Charles).

Par ailleurs, il est regrettable de constater que la déclinaison de la notion de développement durable ne semble se limiter qu’à entasser des logements les uns sur les autres sans plus d’espaces verts que des « passages » vers le canal ou à prêcher la proximité des stations de métro tout en validant un nombre inacceptable de place de stationnements (Sonoco = 484 logements pour 363 stationnements. Carpet Art déco =160 logements pour 141 stationnements). Ces chiffres sont issus des derniers plans déposés en préparation du Conseil…

Enfin, il est déplorable que la population de soit pas plus entendue, alors qu’elle s’est pourtant clairement exprimée contre ces 2 projets. Les consultations publiques des 30 janvier et 1er février ont rassemblé une 30e et une 50e de citoyenNEs. Pas une seule des 24 interventions au micro n’a accueilli favorablement ces projets. De plus, une lettre publiée sur le site dela Voix populaire cette semaine interpelle clairement l’équipe du Maire Dorais :

http://www.lavoixpop.com/Opinion/Tribune-libre/2012-02-29/article-2911757/A-quoi-servent-les-consultations-publiques/1

Alors, concrètement, qu’aurait fait une administrationProjet Montréal?

Elle aurait respecté le processus de planification de Griffintown en attendant de s’assurer que les moyens de déplacements investis soient à la hauteur des besoins  (8000 logements déjà validés dans un Griffintown aux rues très étroites). La planification permettra aussi définir le cadre des hauteurs et surhauteurs du quartier. Où s’arrête la « centre-villisation » du Sud-Ouest ? Un 44 mètres sur le projet Sonoco crée un précédent résidentiel et démarre un effet « canyon » le long du mince parc du Canal de Lachine.

Une administrationProjet Montréalplanifierait le développement sur un territoire (et non à la pièce) et inclurait la ville centre comme partenaire incontournable qui contribuerait financièrement au développement par l’acquisition d’espaces verts et publics, de terrains pour implanter du logement communautaire etc…

Aussi, à court terme, j’appelle à la mobilisation :

Venez en période de commentaires du public en début de Conseil mardi le 6 mardi rappeler aux éluEs au pouvoir que ces projets ne sont pas acceptables, qu’ils ont une responsabilité dans la planification du territoire et dans un objectif premier d’améliorer la qualité de vie des citoyenNEs déjà résidantEs.

Préparez-vous à faire du terrain : nous pouvons aller jusqu’à demander un référendum sur ces projets. Démarche couteuse pour l’arrondissement mais qui reste un moyen d’action pour rappeler que le développement du Sud-Ouest et ce que l’on fera du canal de Lachine, cela nous appartient à tous et cela se joue maintenant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :