Coupures dans le budget 2012 du Sud-Ouest (point de vue exprimé lors du conseil spécial lundi 3 octobre 2011).

par Sophie Thiébaut, conseillère d’arrondissement, district de Saint-Henri, Petite-Bourgogne, Griffintown et Pointe-Saint-Charles

 

Le Maire du Sud-Ouest l’avait annoncé clairement l’an passé, l’arrondissement allait se trouver dans une situation budgétaire de plus en plus difficile avec un minimum de 1,6 millions à trouver à chaque année et juste parce que les entrées d’argent (la dotation octroyée par la Ville Centre suite au prélèvement des taxes) ne correspond pas à l’augmentation des dépenses régulières pour mettre en oeuvre les services de base dont nous avons l’habitude.

 

Après avoir déjà commencé à couper l’an passé, le budget 2012 exige de réduire encore de 1.7 millions les dépenses et cela vient empiéter directement sur les services aux citoyenNEs. Cette année, les coupures se voient et font mal. Les choix des éluEs au pouvoir ont été de couper dans des postes, de rendre les clés de bâtiments utilisés pour des activités…

 

En tant qu’élue de l’opposition, je n’ai reçu l’information sur ses choix environ une semaine avant les annonces aux médias. Je n’ai donc pas participé à la réflexion sur les orientations.

 

A première vue, j’ai pensé que ça n’avait pas de bon sens de couper dans une bibliothèque dans un quartier reconnu pour ses difficultés sociales; tout comme ça n’a pas de bon sens de couper dans la seule piscine du district Emard/Saint-Paul ou de penser à lever une taxe sur une seule partie du territoire ou à projeter encore plus de revenus en émission de permis de construction sans réflexion globale sur la planification du territoire.

 

Mais je reste convaincue que le problème réside dans le fait que l’arrondissement ne reçoit pas assez de la Ville centre pour rendre ses services. Aussi, n’importe quelle équipe politique aurait eu à trouver 1,7 millions pour balancer son budget 2012. En tant qu’opposition, je n’ai pas le soutien technique, l’expertise dont M. le Maire bénéficie pour déterminer par moi-même quel meilleur budget, quelles « moins pire coupures » j’aurais pu proposer si j’avais été au pouvoir…

 

Ce qu’une administration Projet Montréal aurait fait autrement aurait été de tenter d’inclure, de préparer la population dans les choix. La mise en place d’un exercice de budget participatif prendrait du personnel supplémentaire que le Sud-Ouest n’a pas actuellement mais d’autres moyens, comme l’outil Web du Plateau/Mont-Royal (qui n’a coûté que 5000 $ et que j’ai déjà proposé aux éluEs majoritaires) s’est montré très utile pour comprendre les coûts des différents choix que peuvent avoir à faire des éluEs municipaux et les critères qui expliquent qu’on en vient à réduire un service plutôt qu’un autre.

Par ailleurs, si j’avais pu participer aux orientations, je pense que j’aurais effectué les coupures au niveau du Centre Gadbois à cause des conséquences sur la santé de la pratique sportive en dessous d’un échangeur de 300 000 véhicules par jour par la pollution que cela sous-entend. Mais évidemment, j’ai tout à fait conscience que cette orientation aurait également généré de nombreuses insatisfactions  auprès des organisations et citoyenNEs sportifs de l’arrondissement.

 

J’ai conscience que voter « contre » le budget déposé par l’administration au pouvoir me permettrait de gagner de la sympathie et du crédit politique auprès de la population en colère. D’autre ne s’en prive pas et je considère cela comme de la récupération facile et de la petite politique pas propre.

Je ne voterai pas contre le budget déposé parce que je ne veux pas que les citoyenNEs du Sud-Ouest se trompent de cible : le problème n’est pas tant les choix de l’équipe au pouvoir dans le Sud-Ouest mais les choix financiers de la Ville Centre. Nous ne recevons pas assez pour continuer à jouir des services dont nous avons l’habitude. Nous payons de plus en plus de taxes, le Sud-Ouest se développe, nous sommes de plus en plus nombreux et pourtant nous recevons de moins en moins de services.

La même chose se vit actuellement dans d’autres arrondissements : Lachine, Anjou, le Plateau/Mont-Royal, Rivières-des-prairies/Pointe-aux-trembles…

Plusieurs citoyenNEs ont déjà été interrogé le Maire de la Ville y a une semaine lors de la période de questions des citoyens au Conseil de l’hôtel de ville. Je remercie ces personnes et je vous invite à être encore plus nombreux lors du prochain Conseil de ville le 24 octobre. C’est là qu’il faut se faire entendre maintenant.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :