Les Barons du Havre débarquent dans le Griffintown

de Steeve Lemay, fier citoyen de Griffintown

 

Chers payeurs de taxes montréalais

En cette période de l’année, si vous êtes propriétaires, vous avez sûrement vu vos taxes municipales augmenter de 10%, 25%, voire 50%! Si vous êtes locataires, ces augmentations de taxes auront bientôt une incidence sur le prix de votre loyer. Et nous apprenions dernièrement que la ville verse un autre 10,2 M$ à la Société du Havre de Montréal (SHM), pour un grand total de 21 M$ depuis 2002. Un bon fonds de roulement qui sert en grande partie à des études et des honoraires professionnels de firmes externes à la Ville de Montréal.  Pas un seul petit dollar n’a été utilisé à des fins de travaux.  La SHM n’est qu’un ogre qui ne sert qu’à engloutir l’argent des contribuables.

 

La mission de la SHM

Créée en 2002, la Société du Havre de Montréal avait pour mission de ramener la ville vers son fleuve. De là est née la proposition Le havre de Montréal Vision 2025 en continuité avec les interventions sur le Quartier International, le Vieux-Port et la Cité Multimédia. Vers 2006,  la SHM annonçait la création d’une «entrée de prestige» pour Montréal; ainsi naquit le Quartier Bonaventure. Aujourd’hui, on attend toujours les résultats concrets de ce projet qui aura un impact certain pour Griffintown.

 

La mission n’est plus

Malheureusement, avec les années, la SHM a perdu sa mission, pour ne pas dire le fleuve, de vue.  Avec les millions des contribuables montréalais, on devait ramener la ville vers son fleuve. Le Quartier Bonaventure sera vraisemblablement plutôt créé avec l’intention de ramener massivement les autobus et les chars provenant d’Outrepont, sans considération pour le bien-être des montréalais qui seront affectés par cette circulation massive.  Pour se rendre au Vieux-Port, les citoyens de Griffintown devront maintenant traverser un corridor d’autobus (le dangereux corridor Dalhousie) et une autoroute urbaine au niveau du sol. Un total de 12 voies de circulation à traverser pour atteindre les secteurs revitalisés du Vieux-Montréal et du Vieux-Port. Bye-bye la promenade au bord du fleuve.

 

Griffintown, victime des Barons du Havre.

Les citoyens de Griffintown et les élus du Sud-Ouest tentent avec énergie de remémorer à la tête de la SHM sa mission initiale. Mais ils se heurtent à une série d’aberrations qu’ils dénoncent et qui sont remplacées par d’autres intentions toutes aussi aberrantes. À titre d’exemple, la SHM parle initialement de creuser un tunnel à quelques mètres d’un bâtiment bien inscrit dans l’histoire de Montréal,  le New City Gas (1860), afin de faire passer quotidiennement 1900 autobus de la Rive-Sud.  Les citoyens manifestent pour protéger ce bâtiment et, face à la pression, la SHM renonce à cette idée d’hurluberlus pour proposer – disons plutôt imposer – l’idée d’un autre corridor qui cette fois, passerait à travers l’immeuble Rodier (1875), communément appelé Baron Sports. Ailleurs, dans une ville « non design » de l’UNESCO, on lancerait un plan de revitalisation du quartier à partir de la présence même de ce type de bâtiment.  Ici, on dépense plutôt l’argent des contribuables en études de tout acabit gérées avec amateurisme.  La SHM a-t-elle réussi à convaincre un seul urbaniste, digne de ce titre, pour bénir sa dernière trouvaille? Existe-t-il un seul ingénieur en circulation pour décréter sécuritaire cette voie ? Rappelons que le bâtiment a été acheté par la ville au coût de 1,6 M$ afin de permettre  son amputation. Alors rien ne semble arrêter les Barons du Havre que je nomme ainsi en l’honneur du bâtiment qu’ils menacent!  Le havre semble bien être la baronnie de la SHM…

 

À bas l’ogre

Considérant l’attitude arrogante de la SHM ces dernières années en faisant fi des recommandations à l’Office de Consultation Publique de Montréal (printemps 2010) des citoyens et des élus du Sud-Ouest, considérant également la perte de sa vision du développement du havre de Montréal et les fonds engloutis depuis 2002 et à venir, il est grand temps de dompter cette bête sans queue ni tête. Le but de cette société était de donner une vision du développement du havre.  Ils ont dépassé leur mandat et visiblement pas pour le meilleur. Qu’ils s’en tiennent à leur rôle et, les élus, les spécialistes de la ville ainsi que les citoyens s’occuperont du reste. En attendant, payeurs de taxes montréalais, faites votre chèque à l’ordre des Barons du Havre.

Publicités

Une Réponse

  1. Superbe texte! Bravo! Demain est la journée porte ouverte de l’OCPM à l’ÉTS sur le projet de redéveloppement de Griffintown! J’y serai pour rencontrer les urbanistes et en savoir plus!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :