Le Turcot témoignage

De Sophie Thiébaut, conseillère d’arrondissement de Saint-Henri, Petite-Bourgogne, Griffintown et Pointe-Saint-Charles.

Aujourd’hui, mardi le 9 novembre 2010, le Ministère des Transports présente son projet tel qu’il semble souhaiter nous l’imposer, un an avant le début des échéanciers souhaités.

Finalement, le Maire Tremblay s’est enligné derrière le gouvernement provincial et détruit la coalition montréalaise du printemps dernier qui a failli nous faire rêver.

Richard Bergeron, mon chef de Projet Montréal en a quitté le Comité exécutif de la Ville.

Ce que j’ai vu aujourd’hui :

–         un attaché politique à qui on bloque l’entrée. Un si beau terroriste !

–         des citoyenNEs dans le froid à qui l’on refuse l’accès à l’information. Belle démocratie !

–         des éluEs locaux qui arrivent à pieds dans la boue parce qu’on leur a barré sciemment la possibilité d’assister à la rencontre !

–         une intervenante communautaire à qui on tente d’empêcher de distribuer un communiqué aux médias. Lâches pas !

–         une députée provinciale en animatrice, informant qu’elle travaille fort à écouter ses concitoyenNEs. Pourtant, elle n’a jamais évoqué l’objet de leur rencontre : le lien entre la santé pulmonaire en déclin de ceux-ci et les 350 000 autos qui passent par sa circonscription chaque jour. Pathétique…

–         des félicitations du provincial au Maire de MA Ville qui a baissé ses culottes,

–         des images de propagande, un film de propagande, un culot de la communication et marketing pour nous faire passer un projet cheap, petit, pourtant à 3 milliards, mais surtout irrespectueux des gens que je représente.

J’ai pu participer à une conférence de presse avec Richard Bergeron dans l’après-midi.

Ce que j’ai dit :

Que le mouvement communautaire et citoyen Mobilisation Turcot revendique depuis avril 2008 une réduction du nombre d’autos sur l’échangeur pour diminuer la pollution, améliorer la santé des gens, et réduire la production de GES pour la planète.

Que le transport collectif ne doit pas être décoratif comme dans le projet du MTQ mais permettre de remplacer un nombre important de déplacements qui se font actuellement en voiture.

Or, le ministre a confirmé qu’il gardait le même 290 000 véhicules/jour sur Turcot !

Cette dernière mouture de Turcot est irrecevable.

J’ai raconté ce qu’il y a aux abords des autoroutes de Turcot : les écoles, les centres d’hébergement pour aînéEs, qui sont les gens, les sportifs du Centre Gadbois, pourquoi il est essentiel de garder les logements…

Et que l’on sait depuis 2006 grâce à la Direction de la Santé Publique les impacts de la pollution sur les gens qui vivent proches des autoroutes.

J’ai dénoncé l’incohérence entre les politiques et discours politiques, aussi bien au provincial qu’au municipal sur le soi-disant développement durable et les choix de réalisations de ces éluEs décideurs…

J’ai appelé à prendre l’information concernant la prochaine action de Mobilisation Turcot, jeudi le 11 novembre à 13h30 au CEDA.

A jeudi !

Advertisements

Une Réponse

  1. Honteux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :