Turcot avril 2010

Le 18 avril 2008, ce qui allait devenir la Mobilisation Turcot accouchait de sa déclaration de principes. Celle-ci revendiquait du transport collectif pour réduire la circulation automobile sur l’échangeur dans le but de réduire les impacts sur la santé des populations limitrophes et la production de GES. Nous voulions aussi un meilleur projet Turcot sans expropriations et sans remblais-barrières.

Un an plus tard, le 19 avril 2009, nous étions des centaines à marcher sur la sortie Atwater de l’autoroute 720. Le TTT (Think Thank Turcot) réunissant nos experts techniques demandaient alors à la Ville de Montréal de prendre le leadership de la reconstruction de l’échangeur.

Et c’est ainsi que la semaine passée, le 20 avril 2010, la Ville présentait son alternative incluant transport collectif, structures en hauteur, pas d’expropriations, et le développement d’un nouveau quartier. La participation de Richard Bergeron dans le projet est indéniable.

Malgré l’accueil chaleureux de ce projet, le MTQ par la voix de sa ministre aux Transports a rejeté la proposition. Par un phénomène rare, tous les partis municipaux ont fait front commun devant le gouvernement provincial et en a appelé au Premier ministre… qui a confirmé la position de sa ministre…

Où allons –nous ?

Moment charnière passionnant où nous sommes nombreux à chercher notre place pour prendre part au bras de fer qui aura des conséquences sur le développement de l’arrondissement du Sud-Ouest et du reste de la Ville…

Montréal s’organise…

Des actions se préparent. Des groupes se forment.

L’arrondissement du Sud-Ouest dont la majorité est tenue par Vision Montréal invite la population a une assemblée d’informations sur l’alternative de la Ville

Jeudi le 29 avril à 19h30, au CRCS St Zotique, 75 rue Sir G.E. Cartier dans Saint-Henri.

On ne peut que se réjouir de plus d’informations et d’un lieu de débat car il s’agirait, d’après moi, de s’enligner derrière la Ville…. tout en restant vigilent sur les principes d’un futur échangeur qui aurait bien pour objectif premier d’améliorer la situation des citoyens qui vivent déjà les conséquences des autoroutes en milieu urbain. En effet, qu’en est-il dorénavant des principes de protection de la santé des populations ?

Jusqu’à quel point différents partis et sur différents paliers de gouvernement seront-ils capables de faire front commun pour faire influencer le gouvernement de Jean Charest ? Et comment les mouvements citoyens et leurs représentants continueront-ils à être entendus ?

La Mobilisation pour un meilleur projet Turcot n’a pas fini de nous propulser vers le XXIe siècle…. Attaches ta tuque et à jeudi….

Sophie Thiébaut, conseillère d’arrondissement de Saint-Henri, la Petite-Bourgogne, Pointe-Saint-Charles et fondatrice de Mobilisation Turcot.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :