L’arrivée de M. Gomery

Par Steeve Lemay, candidat Projet Montréal Sud-Ouest

Nous, candidatEs de Projet Montréal de l’arrondissement Sud-Ouest, accueillons favorablement l’arrivée de M. Gomery au sein de notre parti. Cet homme intègre et honnête qui a su faire la lumière sur des pratiques douteuses d’un certain parti politique donnera sûrement aux partis municipaux une voie à suivre pour l’ensemble de la campagne électorale, voie que Projet Montréal avait déjà empruntée.

Les mauvaises langues diront que Projet Montréal peut bien prêcher par l’exemple, du fait que le parti n’a pas une fortune en caisse [lisons ici une fortune comparable aux autres partis]. Nous leur répondons simplement que l’argent n’est pas selon nous l’unique chemin vers une place à l’hôtel de Ville. Une démocratie participative qui implique les citoyens, un programme conçu et adopté par l’ensemble des membres du parti, une approche intègre et transparente, des engagements qui regardent vers l’avenir, pour ne nommer que ceux-là, sont des moyens qui ont davantage de valeurs que la plus grande des fortunes.

C’est ainsi que Projet Montréal annonce cinq mesures prenant effet immédiatement afin de garantir le respect des normes de transparence et d’éthique du parti :

  1. Au cours des 48 heures suivant la réception d’un don de plus de 100 $, Projet Montréal publiera le nom du donateur sur son site internet. D’ici à l’élection du 1er novembre, tout citoyen qui le désire pourra donc en tout temps consulter la liste complète des donateurs de plus de 100 $ à Projet Montréal.
  2. Pour tout don de 250 $ à 1 000 $, l’agent officiel de Projet Montréal effectuera un suivi auprès du donateur pour s’assurer qu’il s’agit d’un don totalement désintéressé. En cas de doute, le chèque ne sera pas encaissé mais retourné au donateur.
  3. Projet Montréal ne tiendra aucune activité de financement dont le coût de participation serait fixé à plus de 100 $.
  4. Même si la loi électorale permet à un parti politique municipal de recueillir jusqu’à 20 % du total de ses revenus autonomes sous la forme de dons anonymes, Projet Montréal refusera toute somme supérieure à 25 $ pour laquelle un reçu en bonne et due forme ne serait pas émis.
  5. Bien que la loi autorise chaque parti à faire des dépenses électorales totalisant plusieurs millions de dollars, Projet Montréal plafonnera volontairement ses revenus et dépenses de campagne électorale 2009 à 500 000 $. Toute contribution qui excéderait ce maximum sera renvoyée à son donateur, accompagnée d’une liste d’œuvres sociales ou caritatives auxquelles faire parvenir ce don, si le donateur le veut bien.

Ça fait du bien à entendre.

Au plaisir.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :