Quelques décisions prévues au Conseil d’Arrondissement du Sud-Ouest du mardi 1 octobre 2013, 19h.

de Sophie Thiébaut, conseillère d’arrondissement, district de Saint-Henri, Petite-Bourgogne, Griffintown et Pointe-Saint-Charles

 

Si vous souhaitez poser une question ou faire un commentaire à vos éluEs municipaux, inscriptions à partir de 18h15 au 815 Bel Air, 2e étage.

 

Voici le dernier conseil du mandat débuté en novembre 2009.

Merci d’avoir lu régulièrement ces articles explicatifs sur les décisions prises en conseil.

Les points à retenir en  particulier ce mois-ci sont :

 

Subvention éco-quartier (20.06) :

D’habitude, cette subvention est attribuée en fin d’année, en décembre, à tous les 3 ans.

La résolution prévue à l’ordre du jour ne sera que sur un an. La réponse qui m’a été donnée est que l’arrondissement se réorganise et souhaite que la personne de référence ne soit plus liée aux parcs mais sur l’ensemble des politiques en développement durable. Il faudrait un an pour que tout le monde se réajuste.

On se souviendra que la subvention avant 2010 était de 198 000$ pour couvrir tout le territoire de l’arrondissement. Elle a été coupée de 25% en décembre 2010 puis, augmenté d’un 25 000$ en 2012.

Cette résolution est prévue pour 174 000$ et ne prévoit donc toujours pas de réajustement à la hauteur de la réalité de 2009. Je trouve toujours cela incohérent avec le discours sur le développement durable et peu respectueux de l’importance du travail de terrain et de sensibilisation citoyen par citoyen orchestré par le mandataire du programme éco-quartier.

 

Terrain de soccer au parc De la Vérendrye :

Depuis plusieurs années, l’arrondissement travaille à acquérir et installer un terrain de soccer en surface synthétique pour augmenter le nombre d’heures de pratique de ce sport. C’est une bonne chose mais la localisation choisie par l’arrondissement; le parc De la Vérendrye, est clairement remise en question par ses utilisateurs réguliers. En effet, pour protéger cet investissement important, un grillage fermé dans les périodes de non utilisation est prévu ce qui entraverait la libre utilisation de l’espace possible actuellement.

Le parc Ignace Bourget est une autre option qui semble toujours réaliste aux représentants de Projet Montréal dans le Sud-Ouest. Ce parc est aussi à caractéristique sportif et dispose également de l’éclairage nécessaire.

Lors de ce conseil du 1er octobre, les éluEs adopteraient le système d’évaluation de l’appel d’offre (30.02) Pourtant, cette évaluation semble avoir déjà été décidé puisqu’en dossier susceptible d’être adopté, il est fait mention d’un 2 millions de dépenses pour les travaux d’infrastructure et de préparation de terrain au Parc De la Vérendrye…. 

 

Validation de plans (implantation et intégration architecturale, PIIA) :

-          Un bâtiment de 5 étages (commerces et bureaux) sera validé pour la construction de la Maison des étudiants de l’ETS (Griffintown, au 1220 rue Notre Dame). L’architecture choisie est contemporaine (40.14).

-          Des mesures d’atténuation du bruit seront validées pour installation sur les toits de la compagnie Owens de Pointe-Saint-Charles (à côté du parc Marguerite Bourgeoys au 2376 rue Wellington). C’est une très bonne chose qui va améliorer l’utilisation du parc et la quiétude du voisinage. Bravo ! (40.19)

-          Des mezzanines bien trop hautes et voyantes avaient commencé à se construire sur le toit du 3601 St Jacques. Le promoteur refait valider des plans de moindre envergure plus fidèles à ce qu’avait validé le conseil précédemment en 2011 (40.20).

 

Travaux publics  :

- un contrat de déplacement de neige pour 5 ans (jusqu’en 2018) par camions, jusqu’au site Newman, pour 2,2 millions pour le secteur de St Paul-Emard effectué en régie par les cols bleus. L’autre district est ramassé par une compagnie privée (20.02).

Quelques décisions prévues au Conseil d’Arrondissement du Sud-Ouest du mardi 3 septembre 2013, 19h.

de Sophie Thiébaut, conseillère d’arrondissement, district de Saint-Henri, Petite-Bourgogne, Griffintown et Pointe-Saint-Charles

 

Si vous souhaitez poser une question ou faire un commentaire à vos éluEs municipaux, inscriptions à partir de 18h15 au 815 Bel Air, 2e étage.

 

 

Urbanisme :

- Organisation d’une charrette en urbanisme, un exercice de réflexion avec des étudiants de l’université Mc Gill sur le potentiel de développement de la Place Saint-Henri (20.08). Du 6 au 9 septembre prochain. Il s’agit du 2e exercice de ce type organisé par l’administration de Benoit Dorais (le précédent étant le Village Turcot plus à l’ouest dans Saint-Henri). Après avoir souvent décrié les manques en termes de planification et l’usage trop régulier de modifications à la réglementation « à la pièce », on ne peut qu’applaudir ce genre d’initiative. Les 1 500$ qui constitueront la bourse aux finalistes sont issus des surplus de l’arrondissement.

- Dérogations considérées de faible importance demandées pour un usage « soins personnels » dans un local d’au plus 100 m2 au 210 rue Dominion à côté de la Stelco (Petite-Bourgogne) et pour un café terrasse rattaché au restaurant au coin de la rue Rufus Rockhead (actuellement « Sésame ») dans la cour avant du 141A avenue Atwater. Cette dérogation est limitée à 32 places et à une superficie maximale de 45m2.

 La décision est inscrite en 40.01 et 40.02 et les personnes qui auraient à s’exprimer sur ces sujets peuvent le faire en début de Conseil en 10.09 et 10.10.

- 3 espaces de parc clairement protégés dans Pointe-Saint-Charles (dossier susceptible d’être ajouté). Après des années de revendication portée par le milieu communautaire et des citoyenNEs ayant pris soin de zones laissés en friche, le conseil mandatera officiellement un service de la ville centre pour verser dans le domaine publique ces 3 espaces jusqu’ici dans le domaine municipal privé (terrains possiblement à vendre). Il s’agit du jardin Sébastopol (sur la rue du même nom), le jardin des citoyenNEs (Knox coin Hibernia au bord de la voie ferrée) et le jardin de la liberté (au bout de la rue Island juste avant le canal de Lachine). C’est une très belle décision, un engagement qui était également porté par Projet Montréal en 2009.

 

 

Projets particuliers d’urbanisme (PPCMOI) qui dérogent à la réglementation. Il s’agit de projets qui ne sont pas de pleins droits. L’arrondissement peut ne pas les accepter, négocier des contreparties ou même arrêter la validation en cours d’adoption qui s’étale minimalement sur 3 mois (3 conseils).

- 3 énormes panneaux publicitaires qui en remplaceraient 20 déjà existants (40.03, 40.04, 40.05). Le gestionnaire propose en contre partie l’utilisation ponctuelle pour des communications de l’arrondissement ainsi qu’une somme de 45 000 à 60 000$ annuel sur 10 ans. Je m’interroge beaucoup sur le réel avantage de ce changement : les panneaux étant beaucoup plus agressifs que ceux implantés actuellement. Première adoption sur 3. Consultation publique à venir.

- Autorisation de l’usage « débit de boisson » en lien avec le « projet Paradoxe » (entreprise d’insertion enseignant la sonorisation de spectacles) qui s’installe à l’ancienne église Notre Dame du Perpétuel Secours (Côte-Saint-Paul). Cet usage ne serait autorisé que dans la pièce où seront présentés les spectacles ou expositions (40.06). Première adoption sur 3. Consultation publique à venir.

- Modification de la réglementation qui permettait (sur autorisation du Conseil) d’afficher l’existence de projets immobiliers au-delà des limites de l’implantation du dit projet (40.07). Deuxième adoption sur 3. Je suis très heureuse de cette décision et considère y avoir contribué. En effet, j’ai souvent dénoncé la prolifération de ces affiches contribuant à la pollution visuelle de notre environnement et j’ai bien souvent voté « contre », en conseil, les autorisations d’affichage hors site.

- Démolition d’un bâtiment incendié et construction d’un nouvel édifice de 3 étages pour 7 logements maximum au coin Laprairie et Augustin Cantin, Pointe-Saint-Charles (40.08). Deuxième adoption sur 3. Le nord de Pointe-Saint-Charles se « résidentialise » petit à petit. Il serait tellement nécessaire de développer une vision d’ensemble notamment en lien avec les besoins en espaces verts et l’augmentation de la circulation prévisible sur St Patrick.

- Projet « Le portage », rues Saint-Martin-William et Richmond (Griffintown). Le processus de projet particulier avait déjà été validé. Il recommence parce que le promoteur désire revoir la disposition des différents types de logement (40.09). Sur le même site, la deuxième partie du projet porté par le promoteur Samcon n’est pas modifiée et sera validée en PIIA (plans, implantation au sol et aspect architectural) en 40.29.

- Concordance des réglementations d’arrondissement avec le plan d’urbanisme (régit par la ville centre) suite à l’adoption du PPU (Programme Particulier d’Urbanisme) Griffintown qui vient aussi remplacer l’ancien PPU Peel-Wellington (40.10).

 

 

Approbation de plans (implantation et intégration architecturale, PIIA) :

 

Nouvelles constructions résidentielles :

- 1109-1115 rue Laprairie, coin Grand Trunk, Pointe-Saint-Charles (40.21). Bâtiment de 3 étages avec mezzanine, 4 logements (2 4et demi et 2 3et demi), 3 stationnements.

- 7171 rue Hamilton, Emard (40.27). Une maison d’une seule chambre à coucher sur un lot très profond. Le projet a le mérite de s’inspirer des constructions similaires particulières sur la rue (au détriment d’une utilisation maximale de l’espace comme on le voit souvent actuellement dans Saint-Henri, Pointe-Saint-Charles ou Griffintown).

- 1705 William, Griffintown (40.29). Ce site présente la particularité d’avoir 2 promoteurs. L’un (« Le portage ») est actuellement en réajustement dans le cadre d’un projet particulier (PPCMOI) tandis que l’autre finalise ici sa dernière phase d’adoption.

La partie Est du site, sur 75% du terrain est un bâtiment de 22 mètres de haut (7 étages) et de 110 logements. Le rez-de-chaussée sur William est réservé pour un usage commercial. 63 cases de stationnement sur 2 niveaux de sous-sol. 25% des logements sont de 2 chambres à coucher. On dénombre 11 logements de 3 chambres et 10 maisonnettes. Cela signifie quenviron 60 logements ne sont que d’une seule chambre ou des studios. C’est ce qui a été négocié dans le cadre du projet particulier validé antérieurement dans ce secteur considéré « pour les familles » du PPU Griffintown.

- 3828 rue Saint-Patrick, coin De la Vérendrye prolongé (40.31). Construction d’un bâtiment commercial pour bureaux administratifs et locaux techniques.

- 4751 rue Saint-Ambroise, Saint-Henri (40.32). Il s’agit de la phase 1 d’un projet de 120 unités de logement à l’est du woornerf accepté lors d’un projet particulier en 2010. 62 logements sur 3 et 4 étages et constructions hors toit prévoyant également 31 stationnements intérieurs et 16 extérieurs.

 

 

Transformation de bâtiments :

- 205-285 rue Charon, Pointe-Saint-Charles (40.19). Les Habitations Coleraine Saint-Gabriel de l’Office Municipal d’Habitation de Montréal présente plusieurs signes de vieillissement. Les travaux prévus consistent à modifier des fenêtres, des portes et des éléments sur la façade.

- 5845 place Turcot, cour Turcot entre le canal et la rue Notre Dame à l’ouest de l’échangeur Turcot (40.20). Aménagement de 2 quais de chargement et d’une clôture, verdissement.

- 600 rue Dublin, école Saint-Gabriel, Pointe-Saint-Charles (40.22). Remplacement de toutes les fenêtres existantes.

- 2460 rue Saint-Antoine Ouest, un multiplexe d’environ 75 logements au coin de Vinet, Petite-Bourgogne (40.23). Remplacement des portes et fenêtres, de la marquise à l’entrée principale, des balcons. Réfection des toitures.

- 1660 rue de Maricourt, Emard (40.24).Transformation d’un duplex en habitation unifamiliale avec terrasse sur le toit.

- 2689-2691 rue Knox, Pointe-Saint-Charles (40.25). Transformation d’un bâtiment de 2 logements en habitation unifamilial avec mezzanine. L’ensemble de la rue me semble actuellement de 2 étages et cette mezzanine pourrait vraiment être visible dans la trame de rue. La réglementation devrait être modifiée pour considérer l’impact visuel de ces mezzanines sur l’ensemble d’une rue. Comme l’analyse (réalisée par la table communautaire Action Gardien) sur l’évolution du logement des 10 dernières années dans la Pointe le démontrait, cette décision entérine une nouvelle perte d’une unité de logement. En même temps, il est à considérer que le marché propose très peu de création d’unifamiliale avec jardin.

- 4910 rue Brock, Côte-Saint-Paul, secteur industriel Cabot (40.26). Ajout d’un étage sur un bâtiment industriel.

- 1105 rue de la Sucrerie, Pointe-Saint-Charles (40.28). Rénovation dans un bâtiment de 9 étages et 90 logements de l‘Office Municipal d’Habitation de Montréal : remplacement de portes et fenêtres, de balcons, ajout d’une mezzanine etc…

- 3161 rue Joseph (usine de traitement d’eau, côté Verdun mais sur le territoire de l’arrondissement du Sud-Ouest) (40.30). Installation de barrières à neige et de gouttières aux toitures.

 

 

Travaux publics  :

- Plusieurs appels d’offre sont lancés (10.13) dans le cadre de travaux déjà prévus (déneigement, clôtures, éclairage, suite des travaux de rues sur le site des Bassins du Nouveau Havre).

- L’arrondissement s’équipe de D65, 3 têtes de souffleuses plus larges et plus efficaces (20.02 et 30.06); de matériel roulant (20.01), d’une grue (20.10).

- L’arrondissement se départit de matériel roulant désuet (30.05).

- Contrats au privé pour les clôtures du futur site d’exercice pour les chiens le long de St Antoine, Petite-Bourgogne (20.03) et pour la climatisation de la Maison de la culture Marie Uguay (20.04).

- Site d’entassement de la neige, 1,3 million. Notons qu’il s’agit d’un contrat sur 10 ans et qu’il existe une participation financière des autres utilisateurs qui amènent leur neige sur ce site. (20.05).

- Modification du sens de la circulation sur la rue Smith (en lien avec l’aménagement de cette rue de Griffintown qui a bénéficié d’un concours particulier en 2012 et d’investissements importants de la ville centre.

- Nomination d’un nouveau chef de division au bureau des Études techniques : M. Stéphane Caron. Félicitations !

- Divers contrats aux privés (dossiers susceptibles d’être ajoutés) pour la construction d’entrées charretières, l’enfouissement de fils dans Griffintown, les aménagements du parc de la Ferme Brodie (Saint-Henri) et les jeux du parc Herb-Trawick (Petite-Bourgogne).

 

 

Culture, loisirs et développement social :

- Contribution à divers organismes (20.07 et 20.09),

- Modification à l’entente avec l’organisme Voies parallèles qui gère le Centre Culturel George Vanier, Petite Bourgogne (20.11) afin qu’ils puissent aller chercher des dons.

- Partenariat avec le centre de loisirs Monseigneur Pigeon (Côte-Saint-Paul) : prolongation du bail pour 2 ans (20.06) et ajout d’une contribution de 35 000$ pour service de surveillance et conciergerie (20.12).

- Préparation de la fête des bénévoles de l’arrondissement qui aura lieu en octobre prochain (30.02).

- Exposition au Marché Atwater (30.03).

- Ajustement aux nouveaux aménagements du Jardin Des Seigneurs en lien avec l’accessibilité universelle (30.04).

- Ordonnances pour divers événements en lien avec l’occupation du domaine publique et le bruit généré par l’activité (40.14; 40.15; 40.16, 40.18) dont un événement de cuisine au Centre Gadbois le 28 septembre (40.17).

- Soutien financier accordé à des événements ayant lieu dans l’arrondissement par l’acceptation de ne pas recevoir de revenu en terme d’occupation de l’espace public (pour C2MTL et Sensation Mode à l’Arsenal, Griffintown.

- Soutien financier à l’organisation de la fête dans le parc Joe Beef (Pointe-Saint-Charles) le 14 septembre prochain et au Centre d’Aide aux Sans Emploi dans le cadre d’une bourse vers une démarche de formation et d’emploi.

 

 

Finances :

- Suite aux annonces faites lors du conseil de juin, et adoptées au conseil de juillet, la secrétaire d’arrondissement, Mme Diane Garand fera lecture des démarches potentielles de citoyenNEs concernant les emprunts pour le renouvellement du matériel informatique (150 000$), pour du mobilier urbain (175 000$), pour le renouvellement de petits équipements (105 000$) tel que prévus au Programme d’Immobilisation-PTI (40.10-11-12).

Motion sur la collecte des déchets au Conseil d’arrondissement du Sud-Ouest, le 2 juillet 2013

ImageAttendu que l’arrondissement du Sud-ouest est passé au printemps 2012 de 2 à 1 ramassage des déchets par semaine dans le but annoncé de réduire le nombre de passage de camions et ainsi produire moins de Gaz à l’Effet de Serre;

Attendu que selon section 87 de la Charte de la ville de Montréal, « la ville a, dans la mesure prévue par la présente loi ou par le décret du gouvernement pris en vertu de l’article 9, des compétences, obligations et pouvoirs particuliers dans les domaines suivants : 1° l’aménagement et l’urbanisme ; 2° la promotion économique et le développement communautaire, culturel, économique, social et en matière d’environnement et de transport ; 3° la récupération et le recyclage des matières résiduelles»;

Attendu qu’au contraire de plusieurs arrondissements tels que Saint-Laurent, Ste- Geneviève-Île Bizard, Pierrefonds-Roxboro – Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles eux aussi passés à la collecte une seule fois par semaine, le Sud-ouest possède des secteurs de haute densité de population;

Attendu que la collecte une fois par semaine tel qu’organisée dans le Sud-Ouest au printemps 2012 n’a pas suffisamment équipé les ménages en nombre et capacité de poubelles et laisse ainsi aux citoyenNEs et organisations la responsabilité de l’entreposage des déchets pendant toute la semaine;

Attendu que le service de ramassage des résidus alimentaires par bacs bruns à la porte, instauré en juin 2013 ne rejoint que 3000 sur 40,000 portes de l’arrondissement et qu’aucun autre plan n’a été annoncé à court terme pour développer cette pratique aux autres secteurs ;

Attendu que le projet des 10 sites de dépôt volontaires, instaurés en juillet 2013, est un projet pilote expérimental, « peu usité au Québec » d’après Nature Action Québec et qui n’a pas encore fait les preuves de son efficacité;

Attendu que malgré le but de réduire les déplacements de camions de vidange et ainsi les Gaz à l’Effet de Serre, la collecte des déchets une fois par semaine a amené des petits commerçants sur les artères commerciales à engager des services privés de ramassage augmentant ainsi le passage de camions de vidange ;

Attendu que depuis la collecte une fois par semaine, le Bureau Accès Montréal du Sud-Ouest a reçu, en 2012, 5303 appels de citoyenNEs au sujet des collectes contre 2567 en 2011;

Attendu qu’un sondage réalisé par la conseillère Sophie Thiébaut l’automne 2012 auprès de 368 résidantEs de l’arrondissement a indiqué une insatisfaction généralisée et des problèmes tels que de fortes odeurs, une accumulation de déchets, la présence de vers et des dégâts causés par des animaux (chats, mouffettes, ratons laveurs, oiseaux etc) ;

Attendu que près de 80% des répondants de ce sondage ont demandé d’eux-mêmes à revenir à deux collectes  des déchets par semaine surtout durant l’été;

Attendu que les résultats de l’exercice de budget virtuel « Parlons budget » indiquent la propreté comme l’orientation première souhaitée par la population;

Attendu que le tri des déchets à la source, dès les foyers, demande une sensibilisation de la population qui nécessite du temps et que  l’adhésion des citoyenNEs est primordiale pour atteindre l’objectif de valoriser les résidus alimentaires et ainsi réduire adéquatement la production du méthane (Gaz à Effet de Serre 23 fois plus puissant que le Dioxyde de carbone émanant du déplacement des autos et camions);

Attendu qu’au conseil du 4 juin 2013, l’arrondissement du Sud-ouest a enregistré un surplus budgétaire sur l’année 2012 de 3,7 million $ et que 2,5 millions $ sont actuellement affectés en réserve pour « équilibre budgétaire », une orientation locale qui n’est pas une directive de la Ville centre et qui pourrait couvrir les frais d’une deuxième collecte d’été estimée à environ 500,000$;

Il est proposé par Sophie Thiébaut, conseillère d’arrondissement du district de Saint-Henri, La Petite Bourgogne, Pointe- Saint-Charles, et appuyé par :

Que l’arrondissement du Sud-ouest fasse un bilan des conséquences sur la population de la collecte une fois par semaine en septembre 2013 et que ce bilan soit rendu publique,

Que l’arrondissement du Sud-ouest demande à la Direction de la Santé Publique de Montréal de participer à ce bilan,

Que l’arrondissement du Sud-ouest explore la possibilité d’utiliser ses surplus pour réinstaurer une deuxième collecte de déchets pendant l’été dans les secteurs où le service de ramassage des résidus alimentaires à la porte n’est pas encore instauré et notamment dans les secteurs hautement densifiés.

Quelques décisions prévues au Conseil d’Arrondissement du Sud-Ouest du mardi 2 juillet 2013, 19h.

de Sophie Thiébaut, conseillère d’arrondissement, district de Saint-Henri, Petite-Bourgogne, Griffintown et Pointe-Saint-Charles

 

Si vous souhaitez poser une question ou faire un commentaire à vos éluEs municipaux, inscriptions à partir de 18h15 au 815 Bel Air, 2e étage.

 

Collecte des déchets :

-          Le conseil débutera avec une présentation sur les 10 sites de dépôt volontaire de résidus alimentaires proposé cet été (10.03). Pour pallier aux problèmes liés à l’entreposage, odeurs, vers etc…dus à la conservation dans les foyers toute la semaine des ordures ménagères, l’arrondissement propose que les citoyenNEs déposent dans des sites aménagés à cet effet dans les parcs leurs restes alimentaires. Le projet a été mis en œuvre à partir d’une étude de Nature Action Québec. Certains points me semblent encore obscures comme l’usage de sacs compostables qui devraient être fournis par l’arrondissement ou tout du moins facilement accessibles; le dépôt ou non de matières fécales (animaux, couches…); la protection des lieux de dépôts des animaux (grillage). La sensibilisation et l’adhésion des citoyenNEs participant étant primordiale, les moyens mis en œuvre pour accompagner la population me semblent encore à consolider. Si cette expérience entrainera certainEs citoyenNEs au tri des déchets, il n’en reste pas moins que cette mesure ne me semble pas suffisante face aux nuisances engendrées par la décision d’avril 2012 de ramasser une seule fois par semaine.

-          Avis de motion (information en amont) d’une réglementation à venir concernant l’utilisation de l’espace publique dans les ruelles aux fins d’installer des conteneurs de déchets (40.05). Ce nouveau besoin d’encadrement a été observé notamment en arrière des artères commerciales et me semble en lien direct avec la collecte une seule fois par semaine des déchets. Les restaurateurs ont eu à s’organiser eux-aussi. Ces conteneurs démontrent d’une dépense supplémentaire pour les petits commerçants et cette nouvelle réglementation ne devrait pas en engendrer une autre nouvelle. Il s’agit de se rappeler que la gestion des déchets est une responsabilité municipale.

-          Adoption du Plan local de Gestion des matières résiduelles 2013-2014 (susceptible d’être ajouté). Ce plan sur 18 mois se veut une déclinaison locale du plan de l’agglomération sur la gestion des matières résiduelles lui-même en concordance avec la volonté provinciale de détourner de l’enfouissement 80% de nos déchets. Il s’agit aussi d’y préciser les actions souhaitées dans le Plan de développement durable de l’arrondissement. Au-delà de toute cette bonne volonté politique, il est dommage que le document déposé ne présente pas de portrait de la situation actuelle ni de cibles claires des objectifs de réduction-détournement souhaités. A noter aussi que les 10 sites de dépôt volontaire n’y sont pas indiqués ni la distribution du nouveau bac de recyclage avec couvercle.

 

Travaux publics  :

- Des appels d’offre sont lancés (10.13) dans le cadre de travaux souhaités les parcs Ferme Brodie (Saint-Henri), Herb Trawick et Jesse Maxwell Smith (Petite-Bourgogne).

- Nettoyage des puisards dans les rues pour 167 000$ pour les 3 prochaines années (20.01); Achat d’une hache-branche pour 32 000$ (20.02);

- Dépense supplémentaire de 21 200 $ en lien avec le déneigement de la tempête du 27 décembre 2012 (30.07);

- Enfouissement de fils sur la rue De la Montagne pour 34 600 $ (dossier susceptible d’être ajouté). Cette dépense est prise en charge par la ville centre;

- Travaux de béton pour 486 890 $ dans le cadre du Programme de Réfection Routière (susceptible d’être ajouté)

- Suite à l’appel d’offre pour démolir l’immeuble du 5274-5276 chemin de la Côte Saint-Paul considéré trop dangereux, le contrat pourrait être donné à Simco Démolition inc pour 72 800$ (décision qui pourrait être ajoutée)

- Dépense supplémentaire de 13 170$ pour les travaux d’éclairage dans le parc Ignace Bourget (susceptible d’être ajouté).

 

Travaux de la STM sur Lionel Groulx :

- Occupation du domaine public aux abords du métro Lionel Groulx par la STM.

Il s’agit du corridor d’autobus de l’ouest de l’île installé sur la rue Greene. Les travaux qui devaient se terminer fin juin vont durer plus longtemps (40.08)

 

Culture, loisirs et développement social :

-          Activité « Des petits pains pour la faim » pour 5 000$ organisée par le CRCS St Zotique le 30 juillet prochain (20.03). Cette activité mise en place dans plusieurs arrondissements consiste en une collecte organisée par les jeunes des camps de jour;

-          Programme d’accompagnement en loisirs pour des jeunes vivant avec une déficience pour 15 000 $ (20.04). La subvention a doublé comparativement à l’an passé.

-          Contribution aux 4 Coopératives Jeunesse de Services pour 10 000$ afin de réaliser des travaux d’entretien dans des aires de jeux de l’arrondissement durant l’été (20.05);

-          Contribution afin d’organiser des animations dans le parc Hibernia de Pointe-Saint-Charles pour 8 000$ (20.06);

-          Contributions aux 4 tables de concertation des organismes communautaires dans le cadre de la convention triennale pour 120 320 $ (20.07);

-          Contribution de 250$ pour le 35e anniversaire des Habitations Charlebois (20.08);

-          Achat de 3 pianos qui seront installés en libre service dans 3 lieux publics de l’arrondissement pour 6 000$ (30.04). Le Sud-Ouest suit ainsi une belle initiative de l’arrondissement du Plateau-Mont Royal.

-          Parcours culturel d’art public sur le boulevard Monk pour 15 000$ (30.05).

 

Finances :

- Suite aux annonces faites lors du conseil précédent de juin, adoption de règlement sur des emprunts pour le renouvellement du matériel informatique (150 000$), pour du mobilier urbain (175 000$), pour le renouvellement de petits équipements (105 000$) tel que prévu au Programme d’Immobilisation-PTI (40.10-11-12).

 

Réglementation d’urbanisme :

- Dérogations demandées pour l’immeuble du 2685-2699 rue Coleraine : une cour anglaise aménagée plutôt qu’un stationnement (40.01 et 40.14) et 5950 rue Angers : construction d’un garage (40.02). Les personnes qui auraient à s’exprimer sur ces sujets peuvent le faire en début de Conseil (en 10.10 et 10.11).

- Signalisation touristique pour être en concordance avec la réglementation de la ville centre (40.09);

- Opération cadastrale (40.24 et 40.25) : morcèlement de terrains au 1705 William (Griffintown) et 7167 Hamilton (Emard). Cette décision amène des revenus pour de futures dépenses dans les parcs.

- Modification au plan d’urbanisme sur le lot au bout des rues Lacasse et Beaudoin en lien avec un projet de construction de 12 unités de logement social (40.27).

 

 

Projets particuliers d’urbanisme qui dérogent à la réglementation. Il s’agit donc de projets qui ne sont pas de pleins droits. L’arrondissement peut les refuser, négocier des contreparties ou même arrêter la validation en cours d’adoption qui s’étale minimalement sur 3 mois (3 conseils).

-          Démolition d’un bâtiment incendié et construction d’un nouvel édifice de 3 étages pour 7 logements maximum au coin Laprairie et Augustin Cantin (Pointe-Saint-Charles). Première adoption sur 3. La séance publique d’information aura lieu avant la 2e adoption (40.06)

-          Projet Le portage, rues Saint-Martin-William et Richmond (Griffintown). Le processus de projet particulier avait déjà été validé. Il recommence parce que les promoteurs désirent revoir la disposition des types de logement (40.07)

 

 

Approbation de plans (implantation et intégration architecturale de nouveaux projets, PIIA) :

-          2101-2107 rue Augustin Cantin, Pointe-Saint-Charles (40.17). Ajout d’un 3e étage et de 2 logements de plus.

-          Abri de vélos au métro Lionel Groulx (40.18);

-          4911 Notre Dame Ouest Ouest (40.19). Modification sur la façade : ajout de fenêtres commerciales et de luminaires. Pas de modification du nombre de logements.

-          2487 rue Duvernay, Petite-Bourgogne (40.20). 10 logements et 10 stationnements sur 5 étages + construction hors toit.

-          2688 rue Augustin Cantin, Pointe-Saint-Charles (40.21). Ajout d’un étage.

-          1850 rue Wellington (40.22). Ajout d’un 2e étage et d’un nouveau bâtiment de 13 logements et 7 stationnements sur 3 étages.

-          190 rue Murray dans Griffintown (40.23).

 

Ordonnances :

-          Autorisation pour la réalisation d’une murale au 368-374 rue St Ferdinand, visible de Notre Dame (40.13)

-          Cuisine de rue pendant les événements durant l’été 2013 (40.15)

-          Autorisation de l’utilisation d’espaces publics et de dérogation à la réglementation sur le bruit pour plusieurs événements (40.16).

Quelques décisions prévues au Conseil d’Arrondissement du Sud-Ouest du mardi 4 juin 2013, 19h.

de Sophie Thiébaut, conseillère d’arrondissement, district de Saint-Henri, Petite-Bourgogne, Griffintown et Pointe-Saint-Charles

 

Si vous souhaitez poser une question ou faire un commentaire à vos éluEs municipaux, inscriptions à partir de 18h15 au 815 Bel Air, 2e étage.

 

Travaux publics  :

- Contrat pour enlever les graffitis sur les artères commerciales de 86 887 $  (20.01)

- Contrat de consultant spécialisé en géothermie et contamination des sols (20.02) en lien avec différents travaux (aménagement d’espaces verts, éclairage, réfection routière etc…)

- Nouvel appel d’offre pour démolir l’immeuble du 5274-5276 chemin de la Côte Saint-Paul considéré trop dangereux. Le précédent contrat a été annulé (20.03) car entre temps, de l’amiante a été trouvé dans la bâtisse ce qui modifie le type de travaux à faire.

- L’arrondissement de Ville-Marie traitera dorénavant les demandes d’analyse de bruit (20.04). Cela coûtera moins cher.

- Divers travaux de réfection des routes prévus au Programme d’Immobilisations (PTI) pour 375 000$ réalisés par les cols bleus (30.04).

 

Culture et développement social :

- Contributions à divers organismes du milieu (Festival de la Petite-Bourgogne, Maison des Jeunes La Galerie, 40 ans de la polyvalente de Saint-Henri, Chambre de commerce, école Saint-Jean de Matha) pour 2 735 $ (20.05).

- Représentation supplémentaire du Théâtre La Roulotte (30.02) au bénéfice d’environ 450 jeunes des clubs de vacances.

- Dons d’équipements informatiques à des organismes du milieu (30.03)

 

Finances :

- L’arrondissement a fait des surplus de 5 millions dans sa gestion de l’année 2012 (30.05). Encore une fois grâce à l’émission des permis de construction et à l’occupation du domaine public pendant les travaux. Des sommes importantes sont ainsi placées dans les réserves notamment pour le ramassage de la neige, et les risques en santé et sécurité des travailleurs de l’arrondissement. Je m’interroge toujours sur l’importance des sommes réservées pour un éventuel équilibre budgétaire (2,5 millions) alors qu’un service de base comme le ramassage des déchets est déficient dans de nombreux secteurs hautement densifiés. J’avais aussi voté contre le dernier budget de fonctionnement car l’arrondissement ne semble nullement prendre en considération les conséquences de l’importance des permis et du « développement » comme la migration d’une partie de la population incapable de rester dans leurs quartiers à cause de la hausse des loyers et des taxes foncières.

- Emprunt pour le renouvellement du matériel informatique (150 000$) tel que prévu au Programme d’Immobilisation-PTI (40.02)

- Emprunt pour le renouvellement de petits équipements (105 000$) tel que prévu au PTI (40.03)

- Emprunt pour le mobilier urbain (175 000$) tel que prévu au PTI (40.04)

 

Réglementation d’urbanisme :

- Dérogation pour l’immeuble du 2130 rue Wellington dans Pointe-Saint-Charles (40.01). Il s’agit d’autoriser un système de ventilation pour une future cuisine communautaire qui serait visible des rues Dublin et Fortune.

Les personnes qui auraient à s’exprimer sur ce sujet peuvent le faire en début de Conseil (en 10.08)

- Suite à l’avis du mois passé, adoption de l’autorisation d’un usage garderie au 1895 Clifford et 6820 Hadley (40.05).

- Adoption de modifications à l’occupation du domaine public pour les cafés terrasse sur les artères commerciales (40.06). Les zones sont étendues.

 

Projets particuliers d’urbanisme qui dérogent à la réglementation. Il s’agit donc de projets qui ne sont pas de pleins droits. L’arrondissement peut les refuser, négocier des contreparties ou même arrêter la validation en cours d’adoption qui s’étale minimalement sur 3 mois (3 conseils).

- Validation finale pour un usage restaurant dans la cour du 4450 Notre Dame Ouest (café Mariani, terrasse au coin du parc Sir George Etienne Cartier). Il s’agit d’autoriser la consommation d’alcool en terrasse avec le repas (40.07).

- Refus d’un projet particulier (qui avait été accepté en avis préliminaire). Il s’agit de régulariser la cohabitation de différents usages (habitation et emploi) dans l’édifice du 617 St Rémi zoné pour un usage industriel (40.08).

 

Approbation de plans (implantation et intégration architecturale de nouveaux projets, PIIA) :

- 208 Bourget, coin Ste Emilie dans Saint-Henri (40.13). Bâtiment de 3 étages, 8 logements et 4 places de stationnements en sous-sol.

- 155 Greene, Saint-Henri (40.14). Mise aux normes du marché Atwater : réparation de briques, éclairage, élargissement de trottoir.

- 2585 Allard, Emard (40.15). Ajout d’un 3e étage pour une clinique médicale au dessus d’une future pharmacie.

- 3401 Notre Dame Ouest au coin de Greene (40.16). Démolition de l’arrière, réfection de balcons, ajout d’escalier extérieur. Un restaurant est prévu au rez-de-chaussée et 4 logements existant seraient transformés en 2 (ce qui fait 2 logements locatifs de moins).

 

Ordonnances :

- Refus d’installer des enseignes au 301-315 rue St Thomas (40.09). L’arrondissement accentue l’orientation de refuser les annonces pour des projets immobiliers au-delà du site du projet (tel qu’autorisé par la réglementation). C’est très bien. Personnellement, je m’y oppose depuis le début du mandat pour des questions de pollution visuelle. De plus, la demande est située dans Griffintown où l’affichage est déjà très voyant.

- Autorisation de l’utilisation d’espaces publics et de dérogation à la réglementation sur le bruit pour plusieurs événements (40.10).

- Autorisation de réduire d’une place de stationnement (comparativement à ce qui est prévu à la réglementation) pour le projet de construction du 2977 Allard (40.11).

- Modification à la collecte des déchets (40.12). La rue Notre Dame ne sera plus ramassé le lundi mais le mardi. C’est une demande des commerçants, souvent fermés le lundi qui est enfin adoptée. D’autre part, la collecte des résidus de jardin est maintenant le dimanche.

 

 

Dans les dossiers qui pourraient être ajoutés à l’ordre du jour,

- Occupation du domaine public aux abords du métro Lionel Groulx par la STM.

Il s’agit du corridor d’autobus de l’ouest de l’île installé sur la rue Greene. Les travaux qui devaient se terminer fin juin vont durer plus longtemps…

- Étude du potentiel de revente de livres usagés des bibliothèques de l’arrondissement.

- Installation de supports à vélo au marché Atwater. Cette dépense est prise sur le fonds de stationnement ce que je trouve très judicieux.

- Reconstruction du chalet de parc d’Ignace Bourget suite à un incendie

- Nettoyage des puisards.

- Élaboration de plans pour l’un des futurs parcs des Bassins du Nouveau Havre (au nord ouest, près de la rue Ottawa)

- Accorder des gratuités pour des événements publics (semaine de la mode et C2Mtl) 

Quelques décisions prévues au Conseil d’Arrondissement du Sud-Ouest du mardi 7 mai 2013, 19h.

de Sophie Thiébaut, conseillère d’arrondissement, district de Saint-Henri, Petite-Bourgogne, Griffintown et Pointe-Saint-Charles

 

Si vous souhaitez poser une question ou faire un commentaire à vos éluEs municipaux, inscriptions à partir de 18h15 au 815 Bel Air, 2e étage.

 

Travaux publics :

Une présentation sur les réfections de routes ainsi que les nouveaux moyens d’apaiser la circulation  prévus cette année débutera la soirée (10.04). Un demi million ont été prévu pour cet objectif en 2013 en plus des investissements des années précédentes.

Cette orientation adoptée dés le début de leur mandat par l’administration au pouvoir est très appréciable, cela va tout à fait dans le sens de la vision de la ville de Projet Montréal. Cet enjeu restera prioritaire puisqu’en plus d’être tributaire des modifications sur Turcot ou Bonaventure, l’augmentation de la population en lien avec la construction ne semble pas avoir été suffisamment planifiée.

Achat de 2 voitures hybrides (20.01), contrats pour des travaux de sciage de béton (20.03) et la réfection du parc des Meubliers (Petite Bourgogne) suite à un appel d’offre (20.02).

Le contrat pour la compagnie de chaussée et trottoirs (20.06) a été vérifié. Celle-ci a obtenu un certificat de conformité pour 2 ans. Les sommes viennent de la ville centre pour 2 millions et 300000 de l’arrondissement.

Approbation du nouveau passage aux jardins communautaires de la Petite Bourgogne (20.17)

Création de postes supplémentaires en circulation en lien avec la reconstruction de Turcot (30.04). Ces postes font partie d’une entente avec le MTQ et ne seront pas pris en charge par la ville.

Construction de la guérite des terrains de tennis dans le parc De la Vérendrye (30.05).

Radiation des livres de l’arrondissement d’une somme en lien avec l’occupation du domaine public dans le cadre de la reconstruction de Turcot (30.06).

 

Propreté, collectes et graffitis :

Dans le cadre des collectes, les nouveaux bacs de recyclage seront distribués cet été sur tout le territoire de l’arrondissement (20.04). A noter qu’un secteur dans Emard se verra distribuer un grand contenant de 360 litres pour plusieurs logements quand le reste du Sud-Ouest utilisera un bac « individuel » avec couvercle par foyer. Il me semble que cela va nécessiter un minimum d’organisation entre voisins.

Le YMCA de Pointe-Saint-Charles, dans le cadre du programme éco quartier est mandaté pour des tâches supplémentaires dont celle-ci et la remise en service plus intensive des boîtes de compostage déjà installées dans les quartiers.

 

Contrat de collecte et transport des matières organiques pour une durée de 2 ans (20.05). Il s’agit des 3000 portes dans Emard où est offert le service de ramassage à la porte des résidus alimentaires par bacs bruns mais aussi des contenants dit « dépôts volontaires » qui seront installés dans les parcs. Il reste encore un doute pour moi sur la fréquence de ramassage de ces contenants.

Comme les étés précédents, 4 étudiants sur un programme de sensibilisation environnementale aideront les efforts des travailleurs de l’éco-quartier (20.08)

 

Deux murales seront réalisées sur des murs particulièrement graffités (20.06 et 20.07), à la sortie Atwater sur l’autoroute 15 et sur l’école Saint-Gabriel dans le cadre des festivités pour commémorer l’arrivée des filles du Roi. Cette dernière murale sera inaugurée officiellement le 22 septembre prochain. Ce financement provient du budget montreal.net de lutte aux graffitis.

 

Développement social et économique :

Subvention au projet de médiation urbaine BUMP de la Petite-Bourgogne, piloté par Prévention Sud-Ouest (20.11 et 20.15). Le financement vient du gouvernement provincial.

 

Subvention au projet de revitalisation du secteur Galt, Opération Galt de Côte Saint-Paul (20.12) pour la mise en œuvre du plan d’action 2013. Le financement transite par la ville centre et provient du gouvernement provincial. Le plan d’action a été déterminé en concertation par les acteurs du secteur.

 

Subvention à 8 organismes de la Petite-Bourgogne et Saint Paul-Emard ainsi qu’à 14 de Saint-Henri et Pointe-Saint-Charles (20.13 et 20.14). Le financement provient du gouvernement provincial. Les projets ont été déterminés en concertation au sein de chaque table communautaire de quartier.

 

Divers contributions non récurrentes (20.07) pour plusieurs projets ponctuels (Festipointe, club d’échecs, DESTA, 40e anniversaire de l’école secondaire Saint-Henri etc…). Ces sommes sont issues des réserves libres (non taguées à des fins particulières comme le déneigement) de l’arrondissement.

 

Exonération de dépenses en termes de permis de construction pour le groupe Paradoxe (20.08) dans le cadre du projet à l’église Notre Dame du Perpétuel Secours sur le boulevard Monk.

 

Protocole d’entente entre la corporation de développement économique locale, le RESO et la ville de Montréal pour 2013-2015.

 

 

 

Finances :

Dépôt de la situation budgétaire de l’arrondissement au 31 mars 2013 (30.02).

S’il y a eu moins d’adoption de projet de construction, les autorisations précédentes permettent à l’arrondissement d’enregistrer des profits importants en termes d’occupation du domaine public (toujours en lien avec la construction).

 

Deuxième étape d’autorisation d’un emprunt pour le remplacement de la flotte de véhicules de l’arrondissement dans le cadre du Programme d’Immobilisations 2014-2015 (PTI) voté précédemment (40.04).

 

Réglementation d’urbanisme :

Autorisation d’un usage galerie d’art au 819 avenue Atwater (40.01). Les personnes qui auraient des objections pourraient les exprimer en 10.10.

Avis de la volonté d’autoriser un usage garderie au 1895 Clifford et 6820 Hadley (40.02). D’autres résolutions suivront avant de valider cette décision.

 

Projets particuliers d’urbanisme qui dérogent à la réglementation. Il s’agit donc de projets qui ne sont pas de pleins droits. L’arrondissement peut les refuser, négocier des contreparties ou même arrêter la validation en cours d’adoption qui s’étale minimalement sur 3 mois (3 conseils).

Deuxième validation (sur 3) pour un usage restaurant dans la cour du 4450 Notre Dame Ouest (café Mariani, terrasse au coin du parc Sir George Etienne Cartier). Il s’agit d’autoriser la consommation d’alcool en terrasse avec le repas. La séance publique a eu lieu le 18 avril.

 

Approbation de plans (implantation et intégration architecturale, PIIA) :

1515 Holy Cross

551 Congrégation

 

Opérations cadastrales (quand il y a modification du cadastre, de l’emplacement des lots) :

173 Peel (40.12). Entrée d’argent en contrepartie de la modification du lotissement.

2365 Saint-Patrick (40.13), projet « Le Myst », cession de la bande de terre au bout de la rue Ropery pour permettre élargir l’accès au canal.

 

Ordonnances :

Autorisation de l’utilisation d’espaces publics et de dérogation à la réglementation sur le bruit pour plusieurs événements (40.05) et pour les marchés publics (40.06).

 

Autorisation d’accrocher des bannières au 5835-5845 place Turcot (40.07) et sur la rue Wellington au coin de Fortune (40.08). Cette dernière bannière est dans le cadre des festivités commémorant le 350e anniversaire de l’arrivée des filles du Roi.

 

Les services juridiques sont mandatés pour agir sur le non respect de la réglementation en matière d’affichage en ce qui a trait au projet du Nordélec. Depuis plusieurs mois d’énormes panneaux ont été installés côté canal du bâtiment. Elles dérogent en taille à la réglementation. Comme le promoteur ne les a pourtant pas enlevées, l’arrondissement démarre des procédures judiciaires et j’en félicite l’administration au pouvoir.

 

Des travaux sont prévus à partir de cette semaine et jusqu’au 14 juin dans le métro Jolicoeur qui sera fermé la nuit de 22h à 7h du matin.

 

Dans les dossiers qui pourraient être ajoutés à l’ordre du jour,

 

Des fêtes à venir : Fête nationale du 23 juin au 20 avenue Atwater au bord du canal. Contrat à l’Auguste théâtre (20.18)

Événement du « printemps durable » samedi prochain le 11 mai au parc Vinet.

 

Le transport de conteneurs pour 12 mois. Il s’agit des déchets issus des travaux du service des Travaux Publics.

Un projet pour la Canada Malting ou quel avenir pour l’ouest de Saint-Henri ?

de Sophie Thiébaut

Au bord du canal de Lachine et de l’écluse de la Côte Saint-Paul, à l’angle du tunnel St Rémi, l’énorme bâtiment de la Canada Malting abrite les derniers silos en terra cota encore debout de tout le Canada.

Un promoteur déjà propriétaire du site est intéressé à le développer. Le coût de la décontamination justifierait la densité de construction. On parle de 600-700 logements. Les travailleurs du CUSM en construction sont la clientèle ciblée.

Comme dans le cas d’Archivex sur Lionel Groulx, il serait nécessaire d’être mieux outillé pour évaluer les charges de construction mises de l’avant par le promoteur versus les demandes de modification du règlement d’urbanisme car une fois encore, il s’agirait d’un projet particulier (PPCMOI) dont le processus peut comporter une ouverture de registre, et un rejet de la part des citoyenNEs résidant dans le voisinage direct du site. Et le règlement prévoit ici un usage industriel et une hauteur justifiée par cet usage industriel.

 

700 nouveaux logements, majoritairement en copropriété de condos, dans cette zone fragile de Saint-Henri pourrait venir drastiquement modifier le profil du quartier.

Encore une fois, je plaide pour une planification du développement au-delà des limites du projet :

 

Au-delà de l’enjeu de la conservation de témoins de l’ère industrielle et de la mise en valeur du patrimoine dans un contexte de changement de vocation, une vision globale du quartier permettrait de travailler au moins sur deux autres enjeux majeurs : la circulation et les conséquences de la hausse de la valeur des terrains pour les résidants actuels de ce secteur.

Il nous faudrait connaître la projection escomptée en terme de futurs revenus fonciers pour la ville centre avec ce développement afin d’être en mesure de demander des investissements importants directement dans le quartier.

Avec plus de service de la ligne d’autobus 36 sur la rue Notre Dame, nous réduirions le nombre de stationnements du projet (prévu à un ratio de 0.7 à 1 par logement) et aiderions le problème de stationnement des copropriétaires de la rue Philippe Lalonde (0.5 stationnement par logement). Aussi, nous conserverions et protégerions l’ensemble des commerces sur l’artère commerciale Notre Dame (plutôt que de prévoir des espaces commerciaux à même le site de la Canada Malting). Ainsi, l’espace commercial serait clairement établi et les nouveaux arrivants participeraient à une réelle revitalisation de cette partie de cette artère qui en a bien besoin.

 

Par ailleurs, étudier les impacts sur la circulation est un incontournable.

La rue St Rémi devra être réaménagée (des avancées de trottoir aux intersections, le carrefour St Ambroise-St Rémi revu pour l’usage des piétons…) et ce, du CUSM jusqu’au tunnel St Rémi avec ses conséquences sur Côte Saint-Paul.

Aussi, la rue Saint Ambroise est déjà étroite et dangereuse avec sa courbe à l’angle de la rue St Ferdinand. Pourtant, cette courbe n’a toujours pas été refaite malgré l’analyse et le besoin établi par les services d’urbanisme de la ville centre il y a plus de 10 ans et deux autres projets de construction pour environ 150 logements dans les 2 dernières années.

 

Les orientations de développement de l’administration Dorais prévoit l’inclusion de logements sociaux (15%) et de logements « abordables pour le canal » sur site (sur la rue St Ambroise).

Mais avec une telle densité de nouvelles constructions, il faut absolument travailler à préserver la population déjà résidante dans ce secteur. Une étude sur les conséquences possibles du projet sur cette zone est à faire (hausse des valeurs foncières et des loyers, hausse des demandes de démolitions etc…) Il serait également nécessaire de modifier la réglementation pour limiter le potentiel de construction sur les lots, réguler les demandes d’ajouts d’étages et de construction de mezzanines… En particulier le long du woonerf (investissement public) afin de limiter l’exode des résidants actuels par faute de ne plus avoir les moyens de rester dans leur propre quartier.

 

Pour être profitable pour Saint-Henri, le projet de la Canada Malting devrait bénéficier positivement à tout son secteur dont ses résidants déjà présents, de la rue Notre Dame jusqu’au canal de lachine.

La présence du canal, du centre sportif Gadbois et de l’école primaire St Zotique au centre même du secteur devrait participer à la vision d’ensemble d’un secteur accueillant pour les familles, où on fait du sport, où on prend l’autobus. Plus de verdissement et des aménagements notamment sur la rue St Rémi identifierait le secteur comme agréable à la marche.

 

Au printemps 2013, c’est assez le développement à la pièce dans le Sud-Ouest.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.